USA : il chante Beyoncé un peu fort... et se fait arrêter par la police

USA : il chante Beyoncé un peu fort... et se fait arrêter par la police©Micelotta Frank/PictureGroup, Abaca
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 13 mai

Alors qu'il se promenait tranquillement dans un centre commercial à Atlanta, un homme s'est fait arrêter par la police. Son délit ? Chanter un morceau de Beyoncé un peu trop fort.

Qui n'a jamais chanté une chanson de Beyoncé jette la première pierre. On l'a (presque) tous fait, parce que c'est le tube du moment, ou parce qu'elle nous reste tout simplement dans la tête depuis la veille. Généralement, on fredonne quelques mots, on tape du pied ou on hoche de la tête, histoire de ne pas trop se faire remarquer lorsque l'on est en public. Mais certaines personnes n'ont visiblement que faire des regards. Un Américain qui se baladait dans un centre commercial à Atlanta s'en est donné à coeur joie en chantant à tue-tête Formation, le dernier single de Beyoncé extrait de son nouvel album, Lemonade. Mais l'homme s'est tellement pris au jeu qu'il a fini par se faire arrêter par la police parce qu'il chantait trop fort.

Le problème de la police n'était pas vraiment la musique de Beyoncé en elle-même, mais plutôt certaines paroles du titre qui, hurlées dans un centre commercial bondé d'Américains puritains et de jeunes enfants, pouvaient s'avérer blasphématoires. "When he fucks me good I take his ass to Red Lobster, cause I slay", a répété l'homme de plus en plus fort alors qu'il arpentait les allées du centre. Il n'en fallait pas moins pour qu'il se retrouve menottes aux poignets, emmené de force par la police hors du bâtiment. Une scène filmée au smartphone par un visiteur, et qui est devenue virale en quelques jours.

Depuis l'incident, la police d'Atlanta a publié une déclaration en affirmant que l'individu avait été "détenu brièvement afin d'éviter plus de débordements", et que l'homme était en réalité un "patient en psychiatrie" qui avait oublié de prendre son traitement. "L'officier sur place a demandé à l'individu s'il avait besoin d'une attention médicale, il a affirmé que oui et était très reconnaissant", est-il ensuite détaillé. Aucune charge n'a été retenue contre l'homme, mais il a toutefois écopé d'un avertissement de la sécurité du centre commercial.

 
0 commentaire - USA : il chante Beyoncé un peu fort... et se fait arrêter par la police
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]