Un concert "indécent" d'Enrique Iglesias provoque la colère au Sri Lanka

Un concert "indécent" d'Enrique Iglesias provoque la colère au Sri Lanka©Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 28 décembre

Le chanteur espagnol a provoqué les foudres du président Sri Lankais Maithripala Sirisena. La raison ? Un concert jugé trop "indécent".

Enrique Iglesias était de passage au Sri Lanka dimanche 20 décembre à l'occasion de la tournée mondiale de son dernier album en date, Sex and love, sorti en 2014. L'occasion pour lui de chanter ses plus grands tubes de Bailamos à Tired of being sorry, en passant par I'm freak (en featuring à l'origine avec le rappeur Pitbull), tout en faisant son plus beau déhanché pour mettre en émoi la gente féminine. Oui mais voilà, la méthode Iglesias ne plaît pas à tout le monde, et surtout pas au Président Sirisena. Après avoir vu des femmes en pamoison monter sur la scène pour embrasser la star, et d'autres lui lancer leurs sous-vêtements plus charmées que jamais, le Président a tout simplement affirmé vouloir châtier les organisateurs : "Cette attitude indécente contrevient à notre culture", s'est-il indigné avant d'ajouter: "Je ne dis pas que ces femmes indécentes devraient être fouettées aux queues de raies armées toxiques, mais ceux qui ont organisé ce concert devraient l'être."

De loin la plus dangereuse des raies pastenagues (même si elle n'est pas agressive envers l'homme), la raie armée et sa queue en forme de fouet possède des aiguillons dentelés et vénéneux pouvant mesurer jusqu'à une trentaine de centimètres chez les plus gros spécimens. De quoi faire de belles entailles dans la peau, si celle-ci venait à s'y frotter par mégarde... Au Sri Lanka, ce châtiment d'abord réservé aux criminels les plus endurcis est encore employé aujourd'hui pour les punitions extrêmes, dont les manifestations publiques d'intimité font partie. Dans ce pays très conservateur, pas de couples - même mariés - ne peuvent s'embrasser librement dans la rue sans avoir la police sur le dos.

Enrique Iglesias est pourtant réputé pour les débordements affectifs en live, et ce genre de scènes se déroulent souvent lors de ses concerts. Séducteur dans l'âme tout comme son père, Julio Iglesias, le chanteur n'hésite jamais à embrasser fougueusement ses fans quand l'envie le prend : "Je suis tellement excité dès que je suis sur scène" avait expliqué le crooner il y quelques années déjà. "Je ne les embrasse pas toutes à chaque fois. Mais quand je suis de bonne humeur je le fais... mais jamais avec la langue", précise-t-il. Une habitude qui ne laisse décidemment personne indifférent.

 
0 commentaire - Un concert "indécent" d'Enrique Iglesias provoque la colère au Sri Lanka
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]