The Corrs : "Nous avons créé un genre qui n'appartient qu'à nous"

The Corrs : "Nous avons créé un genre qui n'appartient qu'à nous"©Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 14 décembre

Le célèbre groupe irlandais des années 1990 revient avec un nouvel album après dix ans de silence. Pour Paris Match, il explique les raisons de cette absence.

Leurs chansons garnies de cordes lancinantes, de choeurs féminins et de textes romantiques - parfois teintées d'arrangements dance - ont bercé les années 1990. Fin 2005, le quatuor de folk celtique a décidé de faire une pause après avoir sorti l'album Home. Dix ans plus tard, The Corrs est enfin de retour avec White Light, son sixième effort paru il y a quelques jours. Dans une interview accordée à Paris Match, la fratrie composée de Sharon, Andrea, Caroline et Jim est revenue sur cette longue période de silence. "Quand nous nous sommes arrêtés de travailler, nous avions tous très besoin de mener des vies normales", confie Sharon. Les membres du quatuor ont ainsi pris le temps d'avoir des enfants et de mener leur vie de famille. "Nous ne voulions pas nous arrêter mais juste faire une pause. Nous avions passé quinze années à enchaîner tournées, enregistrement, promotions, séances photo, interviews, renchérit Andrea. La dernière fois que nous avons joué à Paris, Caroline n'était pas avec nous sur scène parce qu'elle allait accoucher. Ce fut un peu le signal qu'il fallait faire un break."

C'est avec un état d'esprit positif et une certaine confiance que le groupe aborde la sortie de ce nouvel album. "Nous ne sommes pas trop inquiets, confie Jim. Nous espérons que la qualité de ce nouvel album ne nous ramènera pas seulement nos fans de base, mais nous en fera gagner d'autres." Pas vraiment attendus au tournant, les Corrs ont pu réaliser ce nouvel essai sans trop de pression et également sans objectif précis. "Nous n'avions pas décidé de nous reformer, mais juste de faire un essai, pour voir si cela pouvait toujours fonctionner entre nous", poursuit Andrea. Aujourd'hui éparpillé dans toute l'Europe, le groupe a travaillé ce nouveau disque par intermittence en enregistrant une semaine sur deux. Résultat ? Bien que plus moderne dans ses arrangements, White Light ne devrait pas décevoir les fans de la première heure, en retrouvant l'équilibre pop et folk celtique qui a permis le succès des Irlandais. "Il faut sans cesse aller ailleurs, explique Caroline. Nos albums ont toujours mélangé musique traditionnelle irlandaise et pop-rock. Nous avons créé un genre qui n'appartient qu'à nous".

 
0 commentaire - The Corrs : "Nous avons créé un genre qui n'appartient qu'à nous"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]