Taylor Swift : une opération marketing payante

Taylor Swift : une opération marketing payante

Le nouvel album de la chanteuse rencontre un véritable succès aux Etats-Unis. Le marketing entourant sa sortie semble avoir payé.

A lire aussi

publié le 31 octobre

Le nouvel album de la chanteuse rencontre un véritable succès aux Etats-Unis. Le marketing entourant sa sortie semble avoir payé.

Taylor Swift et sa maison de disques doivent faire preuve d'une grande satisfaction, si l'on en juge par les premiers résultats de ventes de l'album "1989", communiqués aux Etats-Unis. Il est en effet question de 600 000 ventes réalisées durant les premières 24h ; le double est attendu à la fin de la première semaine de commercialisation du disque. Ces scores excellents viennent confirmer le choix d'une bonne tactique de la chanteuse : rendre disponible en précommande son album sur des plateformes internet reconnues et proposer dans la chaîne de magasins Target une édition "deluxe" de son album, comprenant, pour 13,99 dollars (environ 10,30 euros) trois chansons inédites ("Wonderland", "You are in Love" et "New Romantics") et trois versions de démonstration commentées. L'artiste de Pennsylvanie avait déjà mené une opération similaire avec la même marque, en 2012.

Lors d'un entretien accordé à une station de radio américaine, Taylor Swift avait donné son point de vue sur les critiques qui lui reprochaient d'écrire sur ses ex-petits amis : "Mon premier disque est sorti quand j'avais 16 ans, j'écrivais sur ma vie comme je la percevais, comme je la ressentais. Ensuite, quand on a plus de succès - c'est une chance quand ça arrive - il y a de plus en plus de gens qui prêtent attention à ce qu'on fait, même si on a toujours fait la même chose durant toute sa carrière, d'un coup, les perspectives changent."

Taylor Swift a continué en expliquant que ce que certains lui reprochent est finalement assez sexiste : "Les gens qui me critiquent utilisent mes chansons pour jouer aux détectives. J'ai une éthique : ne jamais citer de nom, donc si quelqu'un dit que telle chanson est sur telle personne, ce n'est que pure spéculation. Certains diront 'oh vous savez, elle écrit juste sur ses ex'. Je pense, honnêtement, que c'est assez sexiste. Personne ne dit ça de Bruno Mars ou d'Ed Sheeran. Ils écrivent sur leurs ex, sur leurs compagnes actuelles, sur leurs vies amoureuses et personnes ne hisse le drapeau rouge. [...] En tant que compositrice, je continuerai à écrire sur ma vie."

 
0 commentaire - Taylor Swift : une opération marketing payante
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]