Taylor Swift s'ouvre au streaming grâce à Jay-Z

Taylor Swift s'ouvre au streaming grâce à Jay-Z©Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 25 mars

Après avoir retiré sa musique des catalogues de Deezer et Spotify en octobre dernier, la chanteuse fait volte-face en signant un contrat avec Tidal, le service d'écoute en ligne lancé par Jay-Z.

Partie en guerre contre les services de streaming, Taylor Swift retirait en octobre 2014 l'ensemble de ses chansons des sites Spotify et Deezer. "À mon sens, la musique ne devrait pas être gratuite, et je suis persuadée que les labels et leurs artistes décideront un jour par eux-mêmes du prix de leurs albums. J'espère simplement qu'ils ne sous-évalueront pas le prix de leur art", avait-elle déclaré à l'époque dans le Wall Street Journal. Quelques jours plus tard, elle profitait des American Music Awards pour remercier particulièrement ses fans qui achètent sa musique au lieu de l'écouter gratuitement. "En investissant dans la musique et les albums, vous dites (...) que la musique a de la valeur et que les albums doivent être consommés et appréciés comme des objets artistiques", déclarait ainsi la jeune femme lors de la cérémonie du 23 novembre 2014. Un argument repris depuis par Björk, qui a décidé de ne pas proposer son dernier album, Vulnicura, aux plateformes de streaming.

On imaginait donc très mal comment la musique de Taylor Swift pourrait à nouveau être disponible sur les services d'écoute musicale en ligne. C'était sans compter sur Jay-Z et la plateforme Tidal, que le rappeur et businessman a rachetée il y a quelques jours pour 56 millions de dollars. L'interprète de Shake It Off, qui vient de signer un contrat avec ce nouveau service de streaming, semble avoir été séduite par l'offre d'abonnement haut de gamme que propose la plateforme. Tidal sera disponible avec une période d'essai gratuite durant sept jours, après laquelle les utilisateurs devront débourser la somme de 19,99 dollars tous les mois, soit le double du prix d'un abonnement Spotify ou Deezer. Gros atout pour la chanteuse : les rémunérations reversées aux artistes y sont plus importantes. Avec le recul, on est en droit de se demander si le retrait de Taylor Swift de Spotify n'était pas une clause de son contrat avec Tidal.

 
0 commentaire - Taylor Swift s'ouvre au streaming grâce à Jay-Z
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]