Sinéad O'Connor (brièvement) portée disparue

Sinéad O'Connor (brièvement) portée disparue©PAP Photo, Abaca
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 17 mai

Après avoir été portée disparue et activement recherchée, la chanteuse irlandaise été retrouvée par la police de l'Illinois aux Etats-Unis lundi 16 mai. Elle n'avait pas donné de signe de vie depuis dimanche matin.

L'état de Sinéad O'Connor ne semble pas vraiment s'arranger. L'artiste de 49 ans qui s'est récemment fait remarquer en postant des messages suicidaires sur son compte Facebook, a disparu pendant deux jours dans la banlieue nord de Chicago. Selon un proche qui a donné l'alerte lundi 16 mai, la chanteuse avait "quitté Wilmette (la ville où elle habite, ndlr.) pour une promenade à vélo dimanche à 11h (GMT)" et n'était pas réapparue depuis. Quelques heures avant son départ, elle avait également changé sa photo de couverture sur Facebook par une image de l'abolitionniste et ancienne esclave Harriet Tubman, légendée de la phrase "J'avais droit à une de ces deux choses, la liberté ou la mort. Si je ne pouvais pas avoir l'une, j'aurais la seconde". Autant d'indices qui ont poussé un de ses proches à lancer l'alerte et à appeler la police par peur d'une tentative de suicide.

Portée disparue le temps des recherches, Sinéad O'connor a finalement été retrouvée le jour même "saine et sauve" vers 11h (heure locale), "et ne figure plus sur la liste des personnes disparues ou en danger", a affirmé Eric Peterson, le porte-parole de la police de Willmette. Elle aurait été retrouvée dans un hôtel aux alentours, et aurait immédiatement été emmenée à l'hôpital pour un bilan complet. Sinéad O'Connor ne s'est pas encore exprimée sur l'incident mais a posté un nouveau (très long) message sur Facebook à l'attention de Jake Reynolds, son ancien mari. Dans cette lettre ouverte, elle reproche notamment à sa famille de l'avoir abandonnée. "Vous m'avez tous abandonné parce que je suis SUICIDAIRE. (...) VOUS M'AVEZ LAISSÉ MOURIR", écrit-elle pleine de rage. "Chacun d'entre vous devrait prier pour que je meure. Parce que je vais tous vous traîner en justice pour ce que vous m'avez fait si j'arrive à m'en sortir", ajoute la chanteuse.

Récemment, Sinéad O'Connor a également accusé l'humoriste et présentateur américain Arsenio Hall de l'avoir droguée à son insu et d'avoir été le dealer de Prince, pendant "plusieurs décénnies". Des accusations qu'Hall a qualifié de "mensonges fabriqués et méprisables", vociférés par la chanteuse uniquement dans le but "d'attirer l'attention par tous les moyens".

 
0 commentaire - Sinéad O'Connor (brièvement) portée disparue
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]