Si Trump gagne, Martin Shkreli promet des inédits de Nirvana et des Beatles

Si Trump gagne, Martin Shkreli promet des inédits de Nirvana et des Beatles©Tom Williams, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 31 octobre

Le riche américain Martin Shkreli, réputé pour ses diverses provocations, a annoncé qu'il publierait plusieurs morceaux inédits des Beatles, de Nirvana et du Wu-Tang Clan, si Donald Trump l'emportait aux présidentielles.

Sans surprise, l'homme d'affaires le plus controversé d'Amérique, Martin Shkreli, soutient Donald Trump aux prochaines élections présidentielles des États-Unis. Prêt à tout pour voir son candidat favori l'emporter, le jeune provocateur a annoncé mercredi 26 octobre sur Twitter : "Si Trump gagne, toute ma collection de musique, incluant des inédits de Nirvana, des Beatles et bien sûr du Wu-Tang, sera disponible gratuitement." Un message qui a fait l'effet d'une bombe sur la twittosphère.

Le troll des fans de musique

Connu des mélomanes pour avoir mis la main sur l'unique copie de l'album "Once Upon a Time In Shaolin" du Wu-Tang Clan, pour la modique somme de deux millions de dollars (faisant de ce disque le plus cher du monde), Martin Shkreli déclare donc avoir également en sa possession des inédits de Nirvana et des Beatles. Comme on pouvait s'en douter, sa proposition de les diffuser gratuitement sur Internet a suscité de nombreuses réactions d'internautes. Un twitto a rebondit en lui demandant de simplement mettre en ligne l'album du Wu-Tang en cas de victoire d'Hillary Clinton. En guise de réponse, le millionnaire a suggéré qu'il pouvait aussi détruire l'unique copie dont il est le possesseur, juste pour faire chier.

Martin Shkreli, le type le plus détesté d'Amérique

Personnage très controversé aux États-Unis, Martin Shkreli est un gestionnaire de fonds d'investissement qui s'est fait un nom en spéculant de manière complètement immoral sur la hausse des prix dans l'industrie pharmaceutique. Son principal fait d'arme ? Avoir multiplié par 50 le prix d'un médicament pour lutter contre le Sida, le Daraprim, passant de 13,50 dollars le comprimé à 750 dollars. Un cynisme qui lui a valu d'être élu "homme le plus détesté de l'année" en 2015 aux États-Unis.

Début 2016, alors que Kanye West tardait à sortir son album "The Life of Pablo", expliquant avoir des problèmes d'argent, le provocateur a expliqué vouloir acheter les droits de l'album du rappeur pour un montant de 10 millions de dollars. Son but ? Non pas aider le rappeur à publier le disque, mais plutôt empêcher le monde d'en profiter.

 
2 commentaires - Si Trump gagne, Martin Shkreli promet des inédits de Nirvana et des Beatles
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]