Shy'm : "La scène et la musique sont des modes d'expression authentiques"

Shy'm : "La scène et la musique sont des modes d'expression authentiques"©Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 14 octobre

A la veille de ses 30 ans, la chanteuse publie un best-of célébrant ses dix années de carrière, dont elle raconte les coulisses à Gala.

Vendredi 9 octobre, Shy'm sortait A nos dix ans, un double best-of réunissant les trente-cinq titres qui ont jalonné sa carrière. L'occasion pour elle de se confier au magazine Gala sur la manière dont elle s'est construite une identité en phase avec sa personnalité. A 15 ans, malgré sa grande timidité, elle décide d'annoncer à ses parents qu'elle souhaite arrêter l'école pour devenir danseuse à plein temps. "J'étais d'une timidité maladive, je manquais d'assurance, la danse me permettait d'exprimer quelque chose que je n'arrivais pas à identifier, qui existait en moi et que je ne parvenais pas à faire ressortir", confie aujourd'hui la chanteuse à Gala. En adoptant le nom de scène Shy'm ("shy" pour timide et "m" pour la Martinique, d'où son père est originaire), la danseuse devenue chanteuse trouve son identité, faite de métissage. "Mon père, martiniquais, et ma mère, normande, m'ont donné une éducation humaine, culturelle et culinaire très ouverte. (...) Cela peut sembler futile, mais écouter du zouk et Brel en même temps m'a beaucoup influencée dans la vie", poursuit-elle.

Sur scène, Shy'm a réussi à combattre sa timidité, au point de surprendre, parfois, en montrant ses engagements, comme lorsqu'elle a embrassé l'une de ses danseuses lors des NRJ Music Awards, en plein débat sur le mariage pour tous. "Je m'engage plus en musique qu'en interview, car je trouve que ces thèmes sont délicats à aborder et que les propos peuvent être déformés. La scène, la musique sont des modes d'expression authentiques, selon moi, explique-t-elle. Quant au baiser à ma danseuse, (...) c'était ma manière de défendre tout ce dont en quoi je crois : la liberté d'expression, la liberté d'aimer, la liberté tout court."

Sorti vendredi dernier, le double best-of A nos dix ans réunit les plus grands tubes de Shy'm : Femme de couleur, La Malice, Et alors ? ou encore sa reprise de Calogero, En apesanteur, compilés sur un premier disque. Sur un second, baptisé "Les oubliés", sont rassemblés quatorze titres moins connus, ainsi que deux inédits, Il faut vivre, écrit et composé par le groupe français Hyphen Hyphen, et une reprise de Tandem, le célèbre tube de Vanessa Paradis.

 
0 commentaire - Shy'm : "La scène et la musique sont des modes d'expression authentiques"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]