Shock Machine, le projet solo de James Righton des Klaxons

Shock Machine, le projet solo de James Righton des Klaxons©Darren Gerrish, Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 9 mars

Un peu plus d'un an après la séparation des Klaxons, James Righton vient de dévoiler un morceau inédit sous le nom de Shock Machine, son nouveau projet solo.

Depuis la séparation inattendue des Klaxons fin 2014, quelques mois seulement après la parution de l'excellent Love Frequency, James Righton semblait se contenter d'amour et d'eau fraîche auprès de son épouse Keira Knightley et de leur fille Edie, née l'année dernière. Mais il cachait bien son jeu. Le chanteur-claviériste vient en effet de dévoiler le tout premier single éponyme de son nouveau projet solo, Shock Machine, et fait un retour à l'indie électro bluffant. Produit par James Ford (Arctic Monkeys, Haim) et mixé par Ben Allen (Gnarls Barkley, Deerhunter), Shock Machine est le premier titre extrait d'un prochain EP intitulé Open Up Sky, à paraître un peu plus tard cette année.

Loin de la folie des Klaxons, le musicien signe ici une mélodie pop progressive très épurée, mise en scène dans un clip sobre mais très léché, où le musicien s'embarque seul sur un voilier contre vents et marées. Une belle métaphore pour ce nouveau voyage en solitaire, lors duquel Righton interpelle l'auditeur : "Will you follow me/ to the Shock Machine ?", "Shock Machine" étant une référence directe à l'expérience Milgram, une étude psychologique dirigée par l'Américain Stanley Milgram dans les années 1960, et qui avait pour but de quantifier le degré de soumission des patients à l'autorité en les autorisant à donner des décharges électriques de plus en plus fortes à un tiers au nom de la science. Ce nouveau projet sera-t-il aussi électrisant que le musicien laisse entendre ? En tout cas, ce premier extrait ne laisse présager que du bon.

James Righton a été révélé en 2007 avec le premier album des Klaxons, Myths of The Near Future sur lequel se trouvent plus d'un tube (Golden Skans, Magick ou bien encore Atlantis to Interzone) et pour lequel le groupe obtient le prestigieux Mercury Prize la même année. Deux autres disques suivront, Surfing The Void (2010) et Love Frequency (2014) avant la séparation du groupe, sans véritable raison apparente.

 
0 commentaire - Shock Machine, le projet solo de James Righton des Klaxons
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]