Sélection Noël : 5 coffrets et rééditions rock à déposer sous le sapin

Sélection Noël : 5 coffrets et rééditions rock à déposer sous le sapin©DPA, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 19 décembre

Pour les retardataires qui n'auraient pas encore fait leurs achats de Noël, voici une sélection de coffrets et rééditions musique qu'il faut absolument offrir si l'on veut faire plaisir aux mélomanes.

David Bowie, "Who Can I Be Now ? (1974-1976)"

Disparition de David Bowie oblige, les coffrets et rééditions du Thin White Duke ne devraient pas arrêter d'envahir les disquaires ces prochaines années. Hormis l'album-testamentaire "Blackstar", une autre sortie de Bowie a fait l'actualité cette année : "Who Can I Be Now ? (1974-1976)". Tout l'intérêt de ce beau coffret réside dans le fait de se concentrer sur une période faste mais peu connue du musicien, celle qui a vu la transition entre l'icône glam-rock et le héros de la trilogie berlinoise. Durant ces deux années, Bowie est allé se ressourcer aux États-Unis, au son de la Philly Soul, une soul-funk discoïsante qui a donné naissance à l'album "Young Americans". "Diamond Dogs" et le chef-d'oeuvre "Station to Station" complètent ce coffret, enrichis par des live, une compile de singles et face B, ainsi que l'album inédit "The Gouster".

Coffret 12 CD ou 13 vinyles, Parlophone/Warner Music, 129,90 €.

Etienne Daho, "Tombé pour la France"

Après avoir réédité en vinyle ses albums "Mythomane", "La Notte La Notte", "Pop Satori", "Corps & Armes" et "L'Invitation", Etienne Daho a poursuivi en novembre la refonte de sa discographie. Cette année, ce sont les albums "Pour nos vies martiennes", "Paris ailleurs" et "Le Condamné à mort" qui sont ressortis tout beaux, tout neufs. Mieux, le dandy s'est offert le luxe de rééditer deux EP tombés aux oubliettes : "Tombé pour la France", qui compte une version longue du fameux tube radiophonique ainsi qu'une reprise de Syd Barrett, et "Résérection", disque enregistré à Londres en duo avec le groupe Saint Etienne et serti d'une sublime pochette signée Pierre et Gilles.

Warner Music, 16,99 € le LP vinyle, 10,99 € le EP vinyle.

Pink Floyd, "The Early Years 1965-1972"

C'est un imposant objet contenant dix CD, neuf DVD, huit Blu-ray, cinq singles 45-tours et des dizaines de reproductions de posters, billets de concert, publicités... qui a vu le jour le 11 novembre 2016. Son nom ? "The Early Years 1965-1972". Le coffret retracera la genèse du groupe de rock progressif avant le succès de "Dark Side of the Moon" (1973) et inclura vingt titres inédits qui furent joués en live mais jamais publiés, sept heures d'enregistrements en concert, quinze heures de clips vidéo ainsi qu'une version remasterisée et mise à jour de la bande originale du film de Michelangelo Antonioni, "Zabriskie Point" (1970). Un coffret qui arrive à point, avant l'imposante rétrospective au Victoria and Albert Museum de Londres prévue du 13 mai au 1er octobre 2017.

Warner Music, 479,99 €.

Françoise Hardy, "Comment te dire adieu"

L'année 2016 a aussi vu de magnifiques rééditions vinyle des albums de Françoise Hardy durant les années 1960-70. Au total, quatre albums cultes de la chanteuse ont fait leur réapparition dans des versions 180g : "Comment te dire adieu" (1968), "La Question" (1971), "Message personnel" (1973) et "Entracte" (1974). Mais aussi l'album "En anglais" (1968), enregistré entre Paris et Londres et quasiment introuvable depuis sa sortie. La chanteuse y reprend les tubes du Swinging London, ainsi que des chansons d'Elvis Presley, Joan Baez et Gilbert Bécaud.

Parlophone/Warner Music, 19,99 €.

Lou Reed, "The RCA & Arista Album Collection"

Peu de temps avant sa mort, survenue le 27 octobre 2013, Lou Reed travaillait sur un nouveau projet, en partenariat avec Legacy/Sony : la remasterisation de 14 de ses 22 albums solo. L'idée ? En offrir une nouvelle version pour "profiter des nouvelles technologies". Au programme, on retrouve les disques qu'il a enregistrés pendant sa période sur les labels RCA et Arista, comprise entre 1972 et 1986, soit des choses aussi variées que son plus grand succès ("Transformer"), un live culte ("Rock'n'roll Animal"), son chef-d'oeuvre maudit ("Berlin"), son oeuvre la plus expérimentale et déconcertante ("Metal Machine Music") ou encore la plus mésestimée ("Coney Island Baby").

Coffret 16 CD ou 6 vinyles, Sony Music, 134,90 €.

 
0 commentaire - Sélection Noël : 5 coffrets et rééditions rock à déposer sous le sapin
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]