"Nico, 1988", bientôt un biopic sur les dernières années de la chanteuse

"Nico, 1988", bientôt un biopic sur les dernières années de la chanteuse©Michael Ochs Archives, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 26 octobre

Muse d'Andy Warhol et chanteuse sur le premier album du Velvet Underground, Nico va avoir bientôt droit à son biopic. Un film qui se concentrera sur la fin de sa vie, à Ibiza.

Sa longue chevelure blonde, son regard de glace et sa voix d'outre-tombe continue de hanter l'histoire du rock. Disparue le 18 juillet 1988 à Ibiza, Christa Päffgen, aka Nico, ressuscitera prochainement à l'écran dans un biopic baptisé "Nico, 1988".

Warhol, le Velvet Underground et la Factory

Mannequin allemande installée à Paris, Nico a à peine 20 ans lorsqu'elle tape dans l'oeil de Federico Fellini, qui lui offre aussitôt un petit rôle dans "La Dolce Vita" (1960). Ce galop d'essai lui ouvre les portes de l'underground et la jeune femme multiplie les rencontres artistiques : Serge Gainsbourg, Brian Jones des Rolling Stones, Bob Dylan.

Mais c'est véritablement Andy Warhol qui propulsera la blonde au rang d'icône, en faisant d'elle sa muse au sein de la Factory et en l'imposant au micro du balbutiant groupe de rock The Velvet Underground. Femme Fatale, All Tomorrow's Parties, I'll Be Your Mirror... Sa voix grave est un parfait contrepoint à celle du jeune Lou Reed, offrant la sonorité androgyne qui fait tout le sel de "The Velvet Underground & Nico" (1967), album culte au charme vénéneux. L'expérience Velvet lui permettra de lancer sa carrière solo, publiant six albums entre 1967 et 1985, dont l'excellent "Chelsea Girl" (1967) et sa merveilleuse ballade These Days.

La face cachée de Nico

Mais ce n'est pas cette période faste que la réalisatrice italienne Susanna Nicchiarelli a choisi pour sujet de son biopic. Comme son titre l'indique, "Nico, 1988" reviendra sur la dernière année de la vie de la chanteuse. Installée à Ibiza, l'artiste germanique tente de couler des jours heureux auprès de son amant, le poète John Cooper Clarke, et de son fils Ari − dont le père n'est autre qu'Alain Delon. À cette époque, Nico tente de relancer sa carrière, en entamant une tournée européenne et de lutter contre son addiction à l'héroïne.

"La plupart des gens pense, comme Andy Warhol l'a déjà dit, qu'après son vécu avec le Velvet Underground et la Factory - et après avoir couché avec la plupart des rock stars de ces années-là - Nico est juste devenue une 'grosse junkie' puis a disparu. Mais est-ce vraiment de cette manière que s'est déroulée sa vie ?", s'interroge Susanna Nicchiarelli. Le film prend appui sur des entretiens effectués avec le fils de Nico, ainsi que son ancien manager, Alan Wise. C'est l'actrice danoise Trine Dyrholm qui a été choisie pour incarner la chanteuse.

 
0 commentaire - "Nico, 1988", bientôt un biopic sur les dernières années de la chanteuse
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]