"Gimme Danger", la BO qui plonge au coeur des Stooges

"Gimme Danger", la BO qui plonge au coeur des Stooges©Ed Caraeff, DR
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 20 février

Dans son nouveau documentaire, Jim Jarmusch retrace l'épopée chaotique des Stooges, le groupe mythique d'Iggy Pop qui a construit sa légende. L'occasion de se plonger dans la BO du film qui compile des classiques, des prises de son studio jamais utilisées, ainsi que des titres jusqu'alors disponibles uniquement sur vinyle.

"The Stooges est le plus grand groupe de rock de tous les temps". Voilà comment Jim Jarmusch présente les Américains dans son nouveau documentaire "Gimme Danger", en salle depuis le 1er février. Le film retrace la courte carrière du groupe, débutée à la fin des années 1960 et stoppée nette en 1973, principalement à cause de la dépendance aux drogues d'Iggy Pop. Pourtant en seulement quatre ans, les Stooges auront eu le mérite de poser - sans le savoir - les bases des mouvements musicaux suivants, comme le punk et le rock alternatif. Un portrait attachant, porté par une BO qui ravira les fans de la première heure et permettra aux plus jeunes de découvrir un groupe devenu culte.

Un retour aux sources des Stooges

Avec leur style atypique mélangeant rock, blues et free jazz, combiné à des prestations scéniques sauvages et primitives, les Stooges ont immédiatement mis à mal la vague hippie qui régnait jusqu'alors avec des groupes comme The Doors ou Jefferson Airplane. Lorsqu'ils sont signés en 1969 sur Elektra Records par l'intermédiaire du producteur John Cale, Iggy et les Stooges sont loin d'imaginer qu'ils sont sur le point de provoquer une petite révolution musicale.

Révolution qu'ils déclenchent avec un premier album éponyme (1969) dont les meilleurs singles ont été sélectionnés pour la BO : l'hypnotisant I Wanna Be Your Dog, le sexy et expérimental No Fun ou bien encore l'électrique 1969 et son riff de guitare entêtant. Autant de titres devenus mythiques pour les fans, et qui donneront une bonne entrée en matière à la jeune génération, qui découvre Iggy Pop aujourd'hui en festival sans vraiment savoir d'où il vient. À noter également la présence de MC5 - le groupe qui a pris les Stooges sous son aile et leur a permis de signer avec Elektra - avec leur classique Ramblin' Rose, enregistré en live.

Des pépites pour les fans

Peu de titres des deux albums suivants ont été retenus pour la BO. Seuls Down On The Street et Loose que l'on retrouve sur "Fun House" (1970), et Gimme Danger extrait de "Raw Power" (1973) produit par David Bowie (et qui a donné son nom au documentaire), ont été choisis. Un petit manque compensé par deux morceaux qui raviront les fans d'Iggy Pop : Again & Again de The Iguanas, le groupe dans lequel le chanteur fut batteur jusqu'en 1965 et I'm a Man de The Prime Movers Blues Band, où il a fait ses premières armes en tant que chanteur.

 
0 commentaire - "Gimme Danger", la BO qui plonge au coeur des Stooges
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]