"Don't Use Our Songs" : les pop stars contre la récupération politique

"Don't Use Our Songs" : les pop stars contre la récupération politique©Ida Mae Astute, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 28 juillet

Cyndi Lauper, Usher ou encore Sheryl Crow s'unissent en chanson pour empêcher Donald Trump et autres politiques d'utiliser leur oeuvre comme des hymnes.

Les pop stars américaines en ont ras-le-bol de la manière dont Donald Trump récupèrent leur musique à des fins politiques. Chaque semaine, un nouvel artiste fustige le candidat républicain pour avoir utilisé une de ses chansons sans autorisation. Les noms prestigieux ont beau défiler - Adele, The Rolling Stones, R.E.M., Neil Young, Queen, etc. -, c'est toujours la même rengaine : une absence totale de réponse côté Trump.

Un clip parodique

Pour exprimer leur profond mécontentement, plusieurs stars de la chanson outre-Atlantique se sont réunis pour tourner un clip adressé au candidat intronisé cette semaine par le parti républicain. Sous l'impulsion du présentateur John Oliver, dans le cadre de son émission Last Week Tonight, les artistes ont écrit et composé une chanson intitulée Don't Use Our Songs. La vidéo compile des images des différents meetings de Trump, tandis que défilent à l'écran Usher, Cyndi Lauper, Heart, Dan Reynolds du groupe Imagine Dragons, Josh Groban, Michael Bolton, Sheryl Crow ou encore John Mellencamp.

Ensemble, ils entonnent ironiquement à la manière du We are the World de Michael Jackson des paroles intimant le candidat républicain − et plus généralement l'ensemble de la classe politique − d'arrêter ces utilisations non autorisées, sous peine de poursuite : "Ne chantez pas nos chansons, vous les utilisez mal / Ça peut sembler attirant mais c'est du vol / Le temps que ce tube sorte, vous aurez de la chance si nous ne vous avons pas poursuivi". Le décalage entre l'air fédérateur et les paroles crée un effet comique, qui tranche avec les messages habituels des artistes qui voient leurs chansons détournées par les politiques.

Il ne manquerait plus que Trump utilise Don't Use Our Songs dans ses prochains meetings.

 
0 commentaire - "Don't Use Our Songs" : les pop stars contre la récupération politique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]