"Contrarié par les rumeurs" Michel Polnareff demande des "excuses"

"Contrarié par les rumeurs" Michel Polnareff demande des "excuses"©Pauletto Francois/ABACA, Abaca
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 29 décembre

Après avoir frôlé la mort au début du mois de décembre, Michel Polnareff est à nouveau sur pieds. Toujours "contrarié par les rumeurs" de fausse maladie lancée par son producteur de spectacles, il réclame aujourd'hui des "excuses".

A peine sorti de l'hôpital suite à une embolie pulmonaire qui a bien failli lui coûter la vie, Michel Polnareff se remet doucement. Entouré de ses proches, il fêtait d'ailleurs ce 28 décembre l'anniversaire de son fils Louka, six ans. Une bonne occasion pour l'Amiral de se reconnecter à ses fans via des live sur Facebook pour les inviter à se joindre la fête, et leur dire combien il était désolé de n'avoir pu assurer les deux derniers concerts de sa tournée. "Excessivement contrarié par les rumeurs" qui ont remis en cause son état de santé, il demande aujourd'hui à tous ceux qui ont mis la parole des médecins en doute de leur présenter des "excuses".

"Fatigué, mais hors de danger"

"Comme vous le savez la tournée s'est terminée tristement, seulement c'était soit ça, soit l'Amiral n'était plus là", débute Polnareff dans une vidéo filmée en selfie. "Mais heureusement à l'hôpital ils ne m'ont pas envoyé un huissier, ils m'ont envoyé un médecin", balance-t-il, faisant directement référence à l'action de son producteur de concerts, Gilbert Coullier, qui l'accuse d'avoir simulé sa maladie. Toujours "fatigué, mais hors de danger", le chanteur souligne ensuite à quel point il a été "triste d'annuler Pleyel et Nantes". "Je n'avais pas le choix", dit-il tout simplement, expliquant que son épouse l'avait "obligé à aller à l'hôpital" et que sans elle, il n'aurait pas passé la semaine.

Des "excuses publiques" pour le personnel de l'hôpital

"Je suis évidemment excessivement contrarié par les rumeurs", poursuit-il. "J'aurais bien aimé que ce soit un caprice de star, mais, malheureusement, ce n'en était pas un." Visiblement atteint par la polémique, il ajoute : "Il faudra laisser la responsabilité aux gens qui ont fait croire ça, et qu'ils présentent des excuses publiques". Pas à lui, mais au Docteur Siou ainsi qu'au personnel de l'hôpital américain qui lui "ont sauvé la vie et qui ne méritait pas qu'on doute de leur intégrité". Une demande sincère qui n'a pour le moment pas trouvé d'écho.

"Ça fait quand même très chaud au coeur de voir à quel point on est soutenu, ce qui veut dire que la bonne foi et la vérité triomphent toujours", assure-il, se disant "fier" de ses fidèles moussaillons qui ont continué à lui envoyer des messages durant son hospitalisation. Malgré ce petit regain de forme, le nouvel album n'est pas prêt d'arriver. "Je suis encore un peu secoué, il faudra attendre", conclut-il, sans état d'âme.

 
27 commentaires - "Contrarié par les rumeurs" Michel Polnareff demande des "excuses"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]