Queen refuse que Donald Trump utilise "We Are the Champions"

Queen refuse que Donald Trump utilise "We Are the Champions"©Rob Verhorst, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 21 juillet

Lors de la convention républicaine de Cleveland, ce 20 juillet 2016, Donald Trump a utilisé le célèbre tube de Queen sans son autorisation.

Une fois de plus, le candidat républicain à la présidentielle américaine s'attire les foudres d'un artiste pour avoir utilisé une chanson sans l'autorisation de son auteur. Après Neil Young, R.E.M., The Rolling Stones ou encore Adele, c'est au tour de Queen de s'insurger contre Donald Trump. Lors de la convention républicaine qui s'est tenu mercredi 20 juillet à Cleveland, et au cours de laquelle le milliardaire a été officiellement intronisé candidat républicain à la Maison-Blanche, "une utilisation non autorisée" du tube We Are the Champions a été faite, "contre notre volonté", a indiqué le groupe de rock britannique sur son compte Twitter.

Un message de frustration

Déjà au mois de juin, le groupe avait fait savoir par la voix de son guitariste Brian May qu'il ne "donnerait jamais la permission", ni à Trump, ni à aucun autre politique, de jouer ce titre emblématique pour un meeting ou autre rassemblement de ce genre. Devant l'affront du candidat républicain, le groupe a adressé un communiqué par l'intermédiaire de sa maison de disques : "Sony/ATV Music Publishing n'a jamais reçu de demande d'autorisation ni de la part de M. Trump, ni de son staff, ni de la Trump Organization, pour utiliser We Are the Champions. Nous sommes frustrés par l'utilisation non autorisée répétée de la chanson après une précédente demande, qui a évidemment été ignorée par M. Trump et sa campagne".

Un groupe qui ne correspond pas aux valeurs républicaines

En entendant résonner We Are the Champions lors de la convention républicaine, nombre d'internautes se sont moqués du candidat Trump, fustigeant son inculture. Mort du sida en 1991, le chanteur de Queen, Freddie Mercury, a affirmé publiquement son homosexualité dès 1974, devenant une icône queer à une époque où le sujet était tabou. Que le candidat républicain, réputé pour ses positions conservatrices et son opposition au mariage gay, utilise une chanson de Queen a donc de quoi surprendre. "Si votre parti politique a traité les gays comme citoyens de seconde zone pendant des décennies, devinez quoi : vous ne pourrez pas jouer la musique de Freddie Mercury à votre convention", a ainsi déclaré le chanteur Adam Lambert sur Twitter pour dénoncer cette incohérence.

 
3 commentaires - Queen refuse que Donald Trump utilise "We Are the Champions"
  • avatar
    pourqu16 -

    c'est une très belle chanson, je ne souhaite pas qu'un personnage aussi mal honnête et irrespectueux puisse l'utiliser.....

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    j'adorais Freddy Mercury et son groupe Queen maintenant a savoir si je vais adorer Trump et son groupe c'est a voir !

  • avatar
    Noli-Tangere -

    Ça ne me gêne pas qu'il utilise ce hit... Bien moins en tout cas que tous ces rappeurs de merde qui chient sur notre pays...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]