Que vaut "Joanne", le nouvel album de Lady Gaga ?

Que vaut "Joanne", le nouvel album de Lady Gaga ?©Universal, DR
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 21 octobre

Trois ans après l'échec d'"ARTPOP", Lady Gaga fait son grand retour avec "Joanne", un album surprenant et très sincère, qui risque bien de la ramener tout en haut des sommets.

En 2008, Lady Gaga est arrivée tel un bulldozer sur le marché du disque avec ses hits électro-dance imparables, taillés pour faire la fête. Bad Romance, Alejandro, Just Dance, Poker Face, ou bien encore Paparazzi... la liste est (très) longue. Si la recette a de nouveau fonctionné pour la sortie de son deuxième album "Born This Way", elle s'est quelque peu essoufflée pour "ARTPOP", son dernier album en date, qui a péniblement atteint la première place des charts aux États-Unis avec des singles à la traîne dans le classement Billboard. Il était temps pour la chanteuse d'expérimenter autre chose et de montrer à son public qu'elle n'était pas qu'une simple machine à tubes. Pari réussi avec "Joanne" qui la met complètement à nue.

Fini de se cacher

Sur "Joanne", Lady Gaga s'est débarrassée de tous ses artifices. Il n'y a qu'à regarder la pochette de l'album pour comprendre. Exit les tenues extravagantes, les perruques disproportionnées et le maquillage outrancier, la chanteuse semble avoir enfin arrêté de se cacher et dévoile son véritable visage. Lady Gaga s'expose comme jamais. Dans les textes, d'abord, puisqu'elle parle de sa rupture avec le comédien Taylor Kinney, et rend hommage à sa tante paternelle Joanne (décédée à l'âge de 19 ans à cause d'un lupus). Mais également dans sa musique, beaucoup plus sensible qu'à ses débuts. Car le disque est avant tout "un voyage vers la guérison", comme elle l'expliquait récemment à la radio d'Apple Music, Beats 1, grâce à des chansons "très autobiographiques". Une simplicité et une honnêteté que la chanteuse a réussi à trouver au fond d'elle, notamment grâce à son rôle dans la série "American Horror Story", qui lui a permis de mettre de l'ordre dans sa tête, et de laisser de côté cette superficialité qui pouvait lui faire défaut jusqu'à maintenant.

De la dance à l'indé

Reine du dancefloor pendant près de huit ans, la chanteuse brille aujourd'hui sur des chansons qui flirtent avec la pop rock (Diamond Heart, A-YO, Perfect Illusion) ou bien encore la soul, qu'elle s'est amusée à composer avec l'aide de Father John Misty (Sinner's Prayer, Come to Mama). Les sons synthétiques sont utilisés avec une très grande parcimonie, et tout est très bien dosé, notamment grâce à la patte chic de Mark Ronson, l'un des producteurs principaux de "Joanne". Mais pour ce nouvel album, Lady Gaga a également fait appel à trois musiciens incontournables du paysage indé, Kevin Parker, du groupe australien Tame Impala, et Josh Homme, le leader de Queens of the Stone Age, très prisé depuis son travail sur "Humbug" des Arctic Monkeys (2009). Sa collaboration avec la chanteuse de country américaine Hillary Lindsey sur la sublime ballade Million Reasons et son duo avec Florence Welch de Florence and the Machine sur Hey Girl sont également de pures réussites.

Pour son sixième LP, Lady Gaga ose donc plus que jamais et assoit son statut de pop star avec un album qui lui ressemble vraiment. Un virage risqué, mais déjà amorcé en 2014 avec le disque "Cheek to Cheek", en duo avec la légende du jazz Tony Bennett, qui l'avait crédibilisée aux yeux des plus sceptiques et avait révélé toute l'étendue de son talent. Avec "Joanne", Lady Gaga signe sans aucun doute l'un des grands disques de cette fin d'année 2016.

 
0 commentaire - Que vaut "Joanne", le nouvel album de Lady Gaga ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]