Que valent les dernières chansons enregistrées par David Bowie ?

Que valent les dernières chansons enregistrées par David Bowie ?©Jimmy King, DR
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 23 janvier

À l'occasion du premier anniversaire de sa mort, la maison de disques Columbia/Sony fait marcher la machine à sou(s)venirs en publiant l'EP "No Plan", qui contient trois inédits de Bowie enregistrés avant sa mort. Verdict ?

Décédé le 10 janvier 2016, David Bowie a laissé avant de disparaître l'album testamentaire "Blackstar". Comme si cela ne suffisait pas, et parce qu'il faut bien réactiver la nostalgie du Thin White Duke un an après sa mort, sa maison de disques a profité des 70 ans de l'artiste (le 8 janvier 2017) pour publier un EP 4 titres. Baptisé "No Plan EP", le disque comprend trois inédits enregistrés pendant les sessions de "Blackstar" et publié dans un premier temps sur la bande originale "Lazarus Cast Album". Alors, nouveau chef d'oeuvre ou opportunisme marketing ?

Jazz sur orbite

Étrangement, ce "No Plan EP" s'ouvre sur Lazarus, le titre phare de l'album "Blackstar" et aussi le seul morceau déjà connu de ce disque d'inédits. Lorsque Bowie s'est éteint en janvier 2016, tous les commentateurs de son oeuvre relevait la phrase "Look up here, I'm in heaven", qui ouvre la chanson. Une introduction qui a des allures de prémonition funèbre et dont l'effet est toujours aussi déroutant un an après. En toute logique, l'EP se poursuit sur No Plan, une ballade jazz à la beauté mélancolique, qui aurait eu toute sa place sur "Blackstar" - et pourrait inspirer à Radiohead une reprise de génie. Emmené par un saxophone, le morceau aux charmes inquiétants semble comme en apesanteur.

Le clip de No Plan, réalisé par Tom Hingston, met en scène une foule attirée par les écrans de télé d'un magasin qui diffusent les paroles de la chanson. Comme une sorte d'ultime adieu à la star. Le nom de la boutique, Newton Electrical, est un clin d'oeil au personnage de Thomas Newton, incarné par Bowie dans le film "The Man Who Felt to Earth" ("L'Homme qui venait d'ailleurs") sorti 1976, et dont est tiré la comédie musicale "Lazarus".

Une EP bancal

Les deux autres inédits présents sur cet EP et enregistrés dans les derniers mois de la vie de Bowie sont beaucoup plus anecdotiques. D'abord, Killing A Little Time fait davantage penser à une face B de l'album "The Next Day", sorti en 2013. Sorte de rock aux accents indus, le morceau tranche complètement avec le reste du EP, lequel prend un coup dans l'aile avec ce morceau assez brouillon.

En guise de conclusion, le sympathique When I Met You et son refrain répétitif relève un peu le niveau, mais ne parvient pas à redonner du sens à cet EP somme toute assez bancal. En résumé, le plus grand regret à l'écoute de "No Plan EP", c'est que la chanson qui donne son nom à ce disque ne fasse pas partie de l'album "Blackstar". Si No Plan avait remplacé le décevant Sue (Or In a Season of Crime), "Blackstar" aurait été un vrai chef-d'oeuvre.

 
2 commentaires - Que valent les dernières chansons enregistrées par David Bowie ?
  • avatar
    xcvvvv -

    comme tout ce qui a été fait à partir de"let's dance" Pas un clou!

  • avatar
    BiographieDavidBowie -

    Je suis d'accord avec cette critique, le seul titre valable de cet EP est "No plan" qui effectivement avait toute sa place sur l'album "Blackstar"...
    La version indue/jungle de "Sue" est effectivement quelque peu déroutante mais mérite toutefois sa place sur l'album.
    Pour plus d'infos sur "The Duke", mon site "BiographieDavidBowie" https://goo.gl/nq7u8w
    Enjoy!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]