Prince : son site Internet transformé en musée virtuel

Prince : son site Internet transformé en musée virtuel©Hahn Lionel, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 5 juillet

Deux mois après la mort de la pop star, un portail recueille toutes les archives des différents sites qui lui ont rendu hommage sur le Web depuis 1994.

Ce lundi 4 juillet au réveil, les fans de Prince ont eu la surprise de voir que le site officiel de leur idole avait quelque peu changé. Rebaptisé Prince Online Museum, la page prend désormais l'allure d'un vaste portail regroupant tous les sites officiels que l'artiste a créé ces deux dernières décennies, du balbutiant Prince Interactive, lancé sous la forme d'un CD-Rom en 1994, au dernier en date 3rdEyeGirl créé en 2013.

Interrogé par le magazine Billboard, Sam Jennings, le responsable de ce musée virtuel a expliqué sa démarche. "Nous ouvrons avec 12 des sites les plus populaires de Prince, mais depuis 20 ans, Prince a dû ouvrir près de 20 sites différents, s'est occupé d'une douzaine de profils sur différents réseaux sociaux et avait participé à de nombreuses discussions en ligne et conversait directement avec ses fans, rappelle Jennings. Ce musée archive tout ce travail et rappelle tout ce qu'il a accompli en tant qu'artiste indépendant avec le soutien d'une communauté de fans dévoués."

Afin de respecter les voeux de Prince, Sam Jennings précise que ce musée virtuel a été fait avec amour par les gens qui travaillait en étroite collaboration avec le musicien et n'a requis "aucune transaction". "Il n'y aura pas de téléchargements vendus et aucun frais d'adhésion requis", ajoute-t-il.

Artiste devenu indépendant au milieu des années 1990, Prince a été le premier artiste à sortir un album - Crystal Ball (1997) - directement sur la Toile. En 2001, toujours dans cette volonté de rompre toute médiation entre son oeuvre et son public, il lance le site officiel NPG Music Club, dont l'abonnement annuel s'envole à 100 dollars. De plus en plus frileux dans son rapport à Internet, il finira par faire retirer ses chansons et extraits de concert de Twitter, Facebook, Instagram, YouTube et Soundcloud, avant de disparaître complètement des plateformes de streaming.

Voici la liste des douze sites regroupés sur Prince Online Museum :

3rdEyeGirl.com (2013)20PR1NC3.com (2013)Lotusflow3r.com (2009)3121.com (2007)3121.com (2006)NPGMusicClub.com (2004-2006)NPGMusicClub.com (2003)NPGMusicClub.com (2002)NPGMusicClub.com (2001)NPG Music Club v1 (2001), screen galleryNPGOnlineLtd.com (2000)Love4OneAnother.com (1999)1800NewFunk.com (1999)CrystalBallCD.com (1997)TheDawn.com (1996), screen galleryPrince Interactive (1994), walkthrough

 
1 commentaire - Prince : son site Internet transformé en musée virtuel
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]