Presse musicale : le légendaire magazine NME va passer en gratuit

Presse musicale : le légendaire magazine NME va passer en gratuit©NME, DR
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 8 juillet

Véritable institution dans le monde de la musique, le New Musical Express (NME) va devenir gratuit à la rentrée prochaine. La raison ? Des ventes en chute libre, descendues au seuil critique de 15 000 exemplaires.

Il n'y a pas qu'en France que la presse musicale est au plus mal. Le magazine anglais New Musical Express ("NME", pour les initiés), véritable institution outre-Manche, va devenir gratuit à la rentrée prochaine. Dès le mois de septembre, le célèbre titre de presse sera distribué dans les gares, les universités et divers "partenaires de vente" dans le but d'accroître son lectorat, a annoncé ce lundi le NME sur son site Internet. Actuellement écoulé à 15 000 exemplaires chaque semaine, le magazine sera distribué à 300 000 copies et retrouvera ainsi son tirage des années 70, lorsqu'il était à son zénith. À l'instar du virage effectué en France par Les Inrockuptibles en 1995, le NME ne sera plus spécialisé en musique mais adoptera un regard généraliste sur l'actualité culturelle. S'ajouteront au sommaire du magazine les rubriques "cinéma, mode, télévision, politique, jeux vidéo et technologies".

Il s'agit d'une véritable révolution pour l'hebdomadaire britannique qui existe depuis 63 ans. Créé en 1952 par Maurice Kinn, le NME a suivi l'éclosion et la disparition de diverses légendes du rock. Il a soutenu dès ses débuts le rock'n'roll d'Elvis, couvert la Beatlemania, les frasques des Rolling Stones ou l'irrévérence du mouvement punk. En 1972, il connaît sa première perte de vitesse devant l'émergence du concurrent Melody Maker, qu'il saura devancer en se mettant au "journalisme gonzo" et en recrutant des plumes acérées comme le rock-critic Nick Kent. Après le post-punk et la new-wave de groupes comme The Cure, New Order ou Pet Shop Boys, le magazine soutiendra la vague indiepop, avec sa fameuse compile C86, ainsi que The Smiths. Il créera ensuite la sensation au milieu des années 90 en montant de toute pièce le clash de la britpop entre Blur et Oasis, avant de célébrer le retour du rock anglais dans les années 2000 avec The Libertines.

Bien qu'en avance sur ses concurrents avec la création de son site Internet dès 1996, le NME ne semble pas armé pour faire face à l'ère 2.0. En réaction aux nombreux blogs et sites dédiés à la musique (notamment Pitchfork), le magazine est de plus en plus devenu un titre de niche. "Cette marque célèbre depuis 63 ans, était un des pionniers sur le numérique et n'a cessé d'augmenter son audience globale depuis 20 ans. Elle a pu le faire car la musique est une passion importante, mais il est désormais temps pour nous de faire en sorte que le NME s'adresse à une plus grande communauté, pour nos partenaires commerciaux", a déclaré l'éditeur de l'hebdomadaire, Marcus Rich.

 
0 commentaire - Presse musicale : le légendaire magazine NME va passer en gratuit
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]