Présidentielle 2017 : Hugues Aufray instrumentalisé par l'extrême droite

Présidentielle 2017 : Hugues Aufray instrumentalisé par l'extrême droite©Vitchi Marco/ABACA, Abaca
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 4 janvier

Annoncé comme candidat du "Cercle des gens de peu", Hugues Aufray pourrait faire machine arrière. Ce "cercle" serait en fait une émanation d'un groupuscule d'extrême droite, a révélé le magazine Marianne.

Il y a quelques jours, on apprenait avec surprise qu'Hugues Aufray était partant pour se présenter aux Présidentielles 2017. Le chanteur de 87 ans a en effet donné son accord aux militants du "Cercle des gens de peu" pour qu'ils recueillent les 500 signatures d'élus nécessaires à une candidature. Interrogé par Europe 1, il avait toutefois affirmé prendre cette initiative au second degré, expliquant qu'il n'était pas un homme politique et que c'était "de la folie". "Ils ont des idées révolutionnaires et ils disent que pour faire une révolution, il faut un candidat qui n'a rien à voir avec la politique", avait-il ajouté. Mais selon le magazine Marianne qui a mené l'enquête, le fameux cercle serait en fait affilié à l'extrême droite.

Des monarchistes du Lys Noir

"Ils m'ont envoyé une belle lettre, courtoise, signée d'un certain Rodolphe. (...) (Leur nom) m'a touché, alors j'ai rappelé Rodolphe. On a convenu de se rencontrer, à Marnes-la-Coquette, vers chez moi. Ils sont venus à six. J'ai bien sûr refusé d'être candidat mais ils m'ont dit qu'ils s'occuperaient de récolter les signatures eux-mêmes. Je leur ai donné mon accord", a raconté Hugues Aufray à Marianne. L'hebdomadaire s'est en effet penché de plus près sur ce "Cercle des gens de peu" inconnu du grand public, et a découvert que ce fameux "Rodolphe" était en fait Rodolphe Crevelle, fondateur du groupuscule d'extrême droite le Lys Noir, également connu pour avoir tenté plusieurs coups d'État. Il ajoute : "lls m'ont juste dit qu'ils étaient monarchistes, Ça ne me choquait pas, puisque j'ai un jour proposé de mettre la fleur de lys sur le drapeau français".

Sauf que ce Lys-ci est "noir", et qu'il est ouvertement "raciste et islamophobe" selon Marianne. Il a d'ailleurs un programme avec une série de réformes des plus perturbantes comme l'interdiction du cinéma violent, du rap, du sport professionnel, de l'homosexualité (un méfait des "mutants"), ou bien encore de l'immigration (ils prônent la division du pays entre les "blancs" et les "bougnoules"). Il faudrait également, selon eux, limiter la population française à 50 millions d'habitants (nous sommes aujourd'hui un peu plus de 66 millions).

"Ils m'ont trompé"

Expliquant qu'il avait voulu faire "confiance" au cercle, Hugues Aufray dément avoir eu connaissance des véritables intentions du Lys Noir. "Si c'est vrai, ils m'ont trompé, a-t-il affirmé. Je ne suis pas d'accord avec ces choses. Nous n'en avons jamais parlé ensemble." Le chanteur pensait en effet avoir été contacté par des militants de gauche, partageant certaines de ses idées, comme rendre obligatoire le don du sang. Aufray président ? Pas pour cette année.

 
1 commentaire - Présidentielle 2017 : Hugues Aufray instrumentalisé par l'extrême droite
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]