Pourquoi les Smiths ne se reformeront sans doute jamais ?

Pourquoi les Smiths ne se reformeront sans doute jamais ?©Clare Muller, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 2 novembre

Dans son autobiographie à paraître ce jeudi, le guitariste Johnny Marr révèle que lui et Morrissey ont failli reformer les Smiths en 2008 et explique pourquoi ces retrouvailles ont peu de chance de se concrétiser.

Voilà une nouvelle qui va rendre fou les fans des Smiths : en 2008, Morrissey et Johnny Marr se sont retrouvés pour discuter d'une reformation du groupe anglais le temps d'une tournée, voire davantage. C'est dans son ouvrage "Set The Boy Free", à paraître jeudi 3 novembre, que le guitariste a fait cette révélation. Dans une interview à Sky News, il a affirmé que le groupe séparé en 1987 ne se reformerait pas de sitôt.

Un rendez-vous manqué

Rares sont les groupes de rock légendaires à ne pas avoir succombé à "l'album de trop". Le plus simple étant l'option de la séparation en pleine gloire, on les compte sur les doigts d'une main : The Beatles, The Smiths, éventuellement The Velvet Underground (si l'on excepte l'album "Squeeze", sans Lou Reed). Séparé en 1987, le groupe de Morrissey et Johnny Marr aurait pu changer la donne en se reformant. Un extrait publié dans The Guardian de "Set The Boy Free", l'autobiographie de Marr, révèle que le guitariste et le chanteur se sont retrouvés en 2008 dans un pub, après dix ans sans se voir. La conversation a abordé "des choses plus profondes", explique Marr. "Puis nous avons évolué vers 'LE sujet'. Soudainement, nous parlions d'une possible reformation, et à ce moment-là, cela semblait une bonne chose à faire, voire la meilleure", écrit le guitariste dans son autobiographie. Avant de conclure : "C'était un véritable projet pendant quatre jours. Nous avions prévu de nous voir à nouveau. Puis soudainement, ce fût le silence radio. Les choses sont revenues comme elles étaient, et comme elles le seront toujours j'espère."

Le Brexit de la discorde

À lire Johnny Marr, on comprend que cette tentative échouée de reformation est plutôt une bonne chose. Et pour cause, pas sûr que les deux leaders aient vraiment envie de remettre le couvert ensemble. En 2016, le sujet qui semble définitivement mettre à mal les chances de retrouvailles est le Brexit. Pour Morrissey, la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union Européenne a été tout simplement "magnifique", déclarait-il récemment. Une position qui passe mal auprès de Johnny Marr, farouche partisan du "remain". Dans une interview accordée à Sky News, le guitariste a déclaré que si les idées pro-Nigel Farage de Morrissey était avérées, cela marquerait "un coup d'arrêt" à toute idée de reformation.

Dans une interview accordée au Guardian, Johnny Marr, connu grâce aux Smiths, mais qui a joué dans de nombreuses autres formations, a déclaré que de toutes ses expériences, le groupe au sein duquel il avait pris le plus de plaisir à jouer était... Modest Mouse. De son côté, Morrissey a été jusqu'à déclarer : "Je préférerais manger mes propres testicules que reformer les Smiths, c'est dire pour un végétarien". Autant dire que si reformation des Smiths il y a, ce sera à la Saint-Glinglin.

 
0 commentaire - Pourquoi les Smiths ne se reformeront sans doute jamais ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]