Pour Étienne Daho, "C'était la gloire ou le caniveau"

Pour Étienne Daho, "C'était la gloire ou le caniveau"©COADIC GUIREC, BestImage
A lire aussi

Hélène Demarly, publié le 9 novembre

Jeudi 9 novembre 2017, Étienne Daho était en interview dans la matinale de France Inter. Face à Léa Salamé, il a évoqué son nouvel album (à paraître le 17 novembre prochain) et s'est également laissé aller à quelques confidences.

Son prochain album, qui s'intitule "Blitz" "raconte des immenses chagrins et des immenses joies, et des rencontres et des voyages", comme l'a confié le chanteur sur les ondes de France Inter jeudi 9 novembre. Il explique s'inspirer de tout ce qui l'entoure : "Un artiste absorbe le monde et essaye de copier la réalité en essayant de faire quelque chose de beau, le plus beau possible."

"Il y a dans la destruction un côté très romantique"

Étienne Daho, qui ne se sépare jamais de sa fidèle mélancolie, a également raconté avoir eu dans sa jeunesse "un gros potentiel pour (s') autodétruire", avant d'avouer : "C'était la gloire ou le caniveau." "Il y a dans la destruction un côté très romantique", a t-il encore confié, évoquant "le paradis perdu" de son enfance passée à Oran en Algérie.

Interviewé par Léa Salamé sur notre époque, qu'il dit adorer et trouver "passionnante", il se trouve malgré tout fortement gêné par "la pudibonderie globale". Il s'explique : "Tout est choquant, c'est si facile de choquer (...) on a peur de dire les choses alors que forcément dès que l'on ouvre la bouche on a 50% de la population qui n'est pas d'accord avec soi."

À en croire le teaser publié sur les réseaux sociaux en octobre dernier, "Blitz" s'annonce déjà comme le bijou pop de l'automne. Rendez-vous le 17 novembre prochain pour en avoir le coeur net.

 
0 commentaire - Pour Étienne Daho, "C'était la gloire ou le caniveau"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]