Pitchfork Music Festival : les concerts à ne pas manquer

Pitchfork Music Festival : les concerts à ne pas manquer©Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 23 octobre

Du 29 au 31 octobre, se tiendra à La Grande Halle de la Villette, à Paris, le rendez-vous incontournable de la musique indépendante. Pour vous faciliter la vie, on a sélectionné les concerts à ne pas louper durant ces trois jours de fête.

Créé en 2011, le Pitchfork Music Festival lancé par le site musical américain du même nom, est devenu en seulement cinq éditions LE rendez-vous incontournable de la musique indépendante, faisant de Paris la capitale des music-geeks pendant trois jours. Cette semaine, les organisateurs ont dévoilé la timetable des trois soirées. Pour ne rien louper des festivités, on fait le point sur les incontournables. La journée du jeudi démarre très fort avec une succession de cinq concerts immanquables : Destroyer, Ariel Pink, Godspeed You! Black Emperor, Deerhunter et Beach House. Parmi ceux-là, on accordera une mention spéciale à Ariel Pink (19h35), dont l'album pom pom (2014) trônait en tête des Top album de l'année en 2014 ; ainsi qu'à Beach House (22h55), qui vient de publier deux magnifiques LP dream-pop coup sur coup, Depression Cherry (2015) et Thank Your Lucky Stars (2015).

Pas moins intéressante, la journée du vendredi comptera un bel éventail avec le rock expérimental des Californiens de HEALTH (18h40), le folk nonchalant de Kurt Vile (20h) - qui vient de nous émerveiller avec l'irrésistible b'lieve i'm goin down..., paru il y a un mois - et l'électronique planante de Thom Yorke, alias Tomorrow's Modern Boxes (21h50), en attendant le neuvième album de Radiohead. Côté dancefloor, l'animation sera assurée dès 23h25 avec le set électro-exotique de Four Tet, qui a offert cette année un 45-tours d'anthologie, Morning/Evening.

Pour le samedi, il ne faudra pas arriver en retard pour ne pas louper la performance des quatre Espagnoles de Hinds (17h30), belle découverte garage-pop de ces dernières semaines. On n'oublie pas non plus d'aller écouter le folk baroque de Father John Misty (19h15), ni le funk barré d'Unknown Mortal Orchestra (20h05). A 21h50, les inconditionnels du shoegaze pourront vibrer sur les guitares réverbérées des vétérans Spiritualized, avant d'aller sautiller sur l'electro-rock de Ratatat (22h45). Côté clubbing, ceux qui en redemanderont encore pourront compter sur Laurent Garnier (3h10), qui clôturera la soirée.

En plus des 25 artistes qui joueront au Pitchfork, vous pourrez également vous rendre à la soirée itinérante de l'Opening le mardi 27 et aux After-Party du Trabendo (à quelques pas de La Grande Halle) de vendredi 30 et samedi 31.

 
0 commentaire - Pitchfork Music Festival : les concerts à ne pas manquer
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]