Philippe Katerine : "Ce disque, c'est mon film"

Philippe Katerine : "Ce disque, c'est mon film"©Tony Barson Archive, Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 6 avril

Sur le point de sortir Le Film, Philippe Katerine s'est confié dans les pages des Inrocks où il pose en couverture à moitié nu. Il y évoque son nouvel album, un opus plus intime, et dédié à son père récemment décédé.

Deux ans après Magnum, le déjanté Katerine est de retour avec son onzième album studio, Le Film, dans les bacs le 8 avril prochain. Un disque toujours aussi burlesque mais plus doux, où le chanteur a tout simplement eu envie de parler avec son public après la mort de son père. Une sorte de thérapie qui lui a permis d'accoucher d'un nouvel album, sans crier gare : "On ne sait jamais trop quand ça va venir. Là, c'est arrivé d'un coup, juste après avoir écrit dans mon journal que je voulais tuer quelqu'un" confie le chanteur qui explique avoir eu des envies de meurtres pour "sacrifier quelqu'un d'autre en échange" de la mort de son père.

Mais au lieu de ça, le chanteur a raisonnablement déversé sa tristesse sur papier lors d'un voyage entre le Limousin, les Deux-Sèvres et la Vendée, les terres de son enfance : "J'ai écrit les textes dans une sorte de road trip, en m'imprégnant de ce que je voyais, aussi horrible ou merveilleux que ce soit" confie le chanteur. "Je dormais dans un petit hôtel, j'avais mon carnet, je restais seul. J'avais l'impression d'être poursuivi par les flics pour un crime que je n'avais pas commis" révèle Katerine. Un périple digne d'un polar dont le chanteur serait le héros : "Ce disque c'est mon film : mon son, mon cadrage, ma lumière, je sélectionne la musique, c'est moi l'acteur principal" ajoute-t-il.

Une fois rentré chez lui, l'interprète de Louxor J'adore s'est mis au piano et a "déployé" chronologiquement son histoire en musique dans un album très personnel, mais qui reste toujours aussi farfelu. Comment ? Il n'avait en fait "jamais joué de piano de (sa) vie" avant d'enregistrer Le Film : "Ce qui me sauve, c'est cet amateurisme que j'essaie de conserver" avoue-t-il. "(Ce) qui fait peut-être la différence avec la chanson classique. J'aime bien quand on sent que le chanteur ou le musicien découvre des choses en les faisant, et j'essaie de préserver ça" explique Katerine. Une façon pour lui aussi de se rappeler de ses propres débuts, quand il a commencé la musique avec un 4 pistes, "sans savoir comment ça marchait et comment on écrivait une chanson".

Philippe Katerine sera en tournée dans toute la France pour défendre Le Film à partir du 13 avril, et s'arrêtera à Paris au Flow les 11, 12, 17 et 18 mai prochain.

 
0 commentaire - Philippe Katerine : "Ce disque, c'est mon film"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]