Phil Collins : du Royaume-Uni au Texas...

Phil Collins : du Royaume-Uni au Texas...

Le musicien de Genesis sera fait "Texan d'honneur" dans quelques semaines suite à une donation faite à un musée de cet Etat.

A lire aussi

publié le 29 octobre

Le musicien de Genesis sera fait "Texan d'honneur" dans quelques semaines suite à une donation faite à un musée de cet Etat.

C'est dans un autre domaine que la musique que Phil Collins fait son retour dans l'actualité. L'artiste, collectionneur d'objets relatifs au siège de Fort Alamo (en 1936, durant la révolution texane), vient en effet de faire don de sa collection au musée dédié à cet événement du 19e siècle. L'artiste s'est ainsi séparé de quelques 200 objets, qu'il avait accumulés au fil des années pour nourrir sa passion pour ce fait marquant de l'histoire. Le chanteur a ainsi estimé que cette donation "clôturait (son) séjour", signifiant probablement qu'il avait atteint le but qu'il semblait s'être fixé il y a quelques années : placer sa collection dans un lieu dédié. En retour, Phil Collins devrait être fait "Texan d'honneur" par les autorités de la ville, début 2015.

Au rayon musical, Phil Collins a récemment expliqué avoir abandonné l'idée d'une collaboration avec la chanteuse Adele. A propos de sa compatriote, l'artiste avait en effet expliqué : "Elle s'est révélée être assez insaisissable. Elle m'a donné un bout de chanson qu'elle n'arrivait pas à terminer. Mais elle est en Angleterre, moi à New York... Ça n'a pas fonctionné. Et à un moment elle a voulu faire une pause, elle a déménagé. C'est difficile de l'attraper... Peut-être que cela se fera un jour."

Phil Collins revient pour sa part avec un triple best of de son groupe, Genesis, intitulé "R-Kive". La formation anglaise n'a a priori pas prévu de se reformer : "Non, parce que si nous nous retrouvons avec Peter Gabriel, ça veut dire que je serai à la batterie et je ne peux pas en jouer. Il vaut mieux parfois en rester aux bons souvenirs. Peut-être que l'heure du retour est passée. Mais je ne veux pas être celui qui ferme la porte, je sais juste ce dont je suis capable. Et en ce moment ce n'est pas super excitant... Je ne vois pas ça arriver en fait, mais on ne sait jamais... Il y a toujours une petite chance dans la vie."

 
0 commentaire - Phil Collins : du Royaume-Uni au Texas...
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]