Pete Doherty dans une affaire de plagiat

Pete Doherty dans une affaire de plagiat

Le chanteur et son management doivent verser 10 000 livres à un artiste pour plagiat de ses paroles dans une chanson des Babyshambles.

A lire aussi

publié le 24 juillet

Le chanteur et son management doivent verser 10 000 livres à un artiste pour plagiat de ses paroles dans une chanson des Babyshambles.

Dix mille livres. C'est la somme que doit payer Pete Doherty suite à l'accord passé entre son management et les avocats de Nick Toczek, artiste punk et poète qui a accusé le chanteur de plagiat il y a cinq ans. La chanson incriminée est "Baddie's Boogie", parue sur le second album des Babyshambles, "Shotters Nation", dans laquelle le refrain présente une ressemblance avec le poème "Stiff With A Quiff", ce qui a interpelé son auteur. Ce dernier recevra désormais 50% des droits de la chanson.

Pete Doherty a dernièrement laissé entendre qu'une reformation avec un autre de ses groupes, The Libertines, était possible. Il avait révélé au média britannique NME au mois d'avril : "On peut imaginer un futur où on peut revenir ensemble et faire de la vraie bonne musique. Il n'a jamais été question de ne plus être un groupe. Je pense que c'est plus facile d'être avec [Carl Barât] qu'avant. J'aime pas dire ça, mais on a grandi."

 
0 commentaire - Pete Doherty dans une affaire de plagiat
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]