Paul McCartney se confie sur sa déprime post-Beatles

Paul McCartney se confie sur sa déprime post-Beatles©Reporters Associés, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 25 mai

Dans un entretien-fleuve à la BBC, l'ex-Beatle évoque sa dépression au moment de la séparation du groupe en avril 1970 et comment il a failli arrêter la musique.

Si Paul McCartney a officialisé la séparation des Beatles le 10 avril 1970 en présentant à la presse son premier album solo, McCartney, cela ne signifie pas pour autant que cette tragédie pour la pop fût une partie de plaisir pour le bassiste. Comme il le révèle aujourd'hui dans une longue interview accordée à la BBC, cette drôle de période n'a pas été un long fleuve tranquille pour lui. "J'étais déprimé", déclare le musicien de 73 ans dans l'émission Mastertapes, dont les premiers extraits ont été diffusés ce mardi 24 mai sur la BBC, avant une retransmission intégrale prévue samedi 28 mai. "Je me séparais d'amis de toujours sans savoir si j'allais continuer dans la musique. Je me suis mis à boire", confie Paul McCartney devant un public composé de prestigieux invités tels que Noel Gallagher, Martin Freeman, Simon Pegg ou encore Brad Pitt. "Puis un jour, ça ne m'a plus amusé. Ça ne marchait pas. Je voulais revenir à la case départ, et j'ai fini par former Wings", le groupe fondé en 1971 avec sa femme Linda McCartney, ainsi que le guitariste Denny Laine (ex-Moody Blues) et le batteur Denny Seiwell.

Si Yoko Ono a longtemps été accusée par les fans d'avoir précipité la fin des Beatles, les confessions de McCartney apportent un autre éclairage, rappelant qu'à l'époque il s'était fortement brouillé avec John Lennon et George Harrison concernant la manière dont le nouveau manager des Beatles, Allen Klein, désigné contre son gré, dirigeait les affaires du groupe. Le climax de cette brouille ? Lorsque celui-ci a confié les bandes de Let It Be à Phil Spector pour que le producteur américain y apporte sa touche finale, sans l'accord de Paulo évidemment. Enervé de voir Klein s'octroyer une large part des profits de l'album, McCartney est alors entré en procès avec les Beatles. "Le business nous a divisés", avoue aujourd'hui l'ex-bassiste des Fab Four. Peut-être est-il temps de lâcher cette pauvre Yoko ?

 
0 commentaire - Paul McCartney se confie sur sa déprime post-Beatles
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]