Ornette Coleman : mort de l'inventeur du free-jazz

Ornette Coleman : mort de l'inventeur du free-jazz©Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 12 juin

Le célèbre saxophoniste de jazz s'est éteint jeudi 11 juin à New York, à l'âge de 85 ans. Il était connu comme un des pionniers du free-jazz.

Ornette Coleman, saxophoniste alto et compositeur de jazz, est mort suite à un arrêt cardiaque jeudi 11 juin 2015 à Manhattan (New York), à l'âge de 85 ans, révèle The New York Times. Il avait repoussé les limites du genre à la fin des années 50 et posé les bases du free-jazz. Trois albums notamment ont dynamité le classicisme : Tomorrow is the question!, The Shape of Jazz to Come et Change of the Century, tous parus en 1959. À travers ses premiers enregistrements, Ornette Coleman a été un des premiers à questionner les accords traditionnels du jazz pour offrir une version déconstructiviste de l'improvisation en solo. "Le jazz devrait exprimer davantage de sentiments que ce qu'il a fait jusqu'à présent", déclarait ainsi le musicien dans une interview aux Inrocks en 1997, menée par le philosophe français Jacques Derrida. "Les musiciens essaient de rassembler un puzzle émotionnel et intellectuel, dans lequel les instruments donnent le ton", poursuivait-il.

Ornette Coleman est né en 1930, à Fort Worth, Texas. C'est vers l'âge de 14 ans qu'il s'essaye au saxophone alto, sur le premier instrument qu'il a pu se payer avec l'argent gagné comme cireur de chaussures. Son expérience musicale se limite aux divers orchestres de rhythm and blues que l'on trouve à l'époque dans le sud des Etats-Unis. Après des débuts à Los Angeles, il s'installe à New York, où sa carrière prend véritablement son envol. En 1960, son album Free Jazz : A Collective Improvisation, avec une toile célèbre de Jackson Pollock en guise de pochette, fait l'effet d'un manifeste. On y entend pour la première fois un double quartet, sans piano, improviser pendant 37 minutes. Ornette Coleman invente une sorte d'atonalité expressionniste qu'il baptisera "harmolodie", sans réussir à définir son concept de musicologie. Une discipline dans laquelle il finira pourtant par être nommé docteur honoraire de l'Université du Michigan.

Ornette Coleman a aussi composé pour le cinéma. Il est notamment l'auteur de la musique du film Le Festin nu (1991), du réalisateur David Cronenberg. Son influence aura été multiple, dépassant largement les barrières du jazz, et touchant aussi des artistes de funk que Lou Reed et son Velvet Underground.

 
0 commentaire - Ornette Coleman : mort de l'inventeur du free-jazz
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]