Orelsan et Gringe : quand le rap aide à la comédie

Orelsan et Gringe : quand le rap aide à la comédie©Isabelle Ratane, DR
A lire aussi

Isabelle Ratane, publié le 11 décembre

Depuis l'ère des films muets, la musique tient une place importante au cinéma. Qu'elle accompagne une scène d'action ou un moment plus dramatique, elle fait partie intégrante de l'histoire. Et puis, il y a les comédies musicales bien sûr, dans lesquelles la musique a le rôle principal.

A l'affiche cette semaine du film Comment c'est loin, nous avons rencontré le duo de rappeurs Aurélien et Guillaume, noms de scène Orelsan et Gringe. Première fois en tant que réalisateur pour Orelsan, ce dernier relève ici un défi : adapter leur album Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters sur grand écran.

Comment c'est loin c'est d'abord l'histoire de deux rappeurs trentenaires incapables de terminer une chanson. Ils ont 24 heures pour produire un titre ou faire une croix sur leur passion. Une histoire simple, très largement inspirée de la vie des musiciens, mais aussi une comédie générationnelle aux allures musicales qui vous confronte à la réalité. "La médiocrité commence là où les passions meurent" nous dit Orelsan, dans le premier titre extrait de la bande originale du film, A l'heure où je me couche, un verset criant de vérité.

Première comédie "semi-musicale", le film a été un challenge pour les jeunes virtuoses du rap qui ajoutent ainsi une nouvelle corde à leur arc en passant à la comédie. Orelsan explique d'ailleurs que le film est une comédie musicale un peu particulière : "C'était marrant de mettre 'semi' entre 'comédie' et 'musicale'. C'est une comédie musicale mais pas au sens classique du terme". Le rappeur, qui aurait bien aimé faire un film à la Bollywood rajoute : "Ce n'était pas ce qui servait mieux l'histoire. Donc le fait de dire "semi-musical", ça sous-entend qu'il y a de la musique mais jamais plus d'une minute de morceau". Et quels morceaux ! La bande originale du long-métrage est un concentré de rythmes captivants et de paroles frôlant l'excellence, un véritable hymne à l'éveil de nos consciences inachevées.

Lorsque le rap aide à la comédie

Le monde de la musique et du rap, ça les connaît. Mais le monde du cinéma leur est plus étranger. Les deux artistes ont toutefois pu utiliser leurs repères de musiciens pour se transformer en acteurs : "On a l'habitude des caméras et de la scène qui nous aide pour plein de choses. Il y a beaucoup de similitudes et une certaine musicalité dans le fait de balancer un dialogue ou un texte de rap, quand on le fait à deux en tout cas. On a une manière de faire tomber les mots, un sens du rythme : toutes ces choses sont maintenant assez automatiques", nous confie Gringe. S'il y avait bien une marche à suivre selon lui, c'était celle du réalisateur Christophe Offenstein, venu seconder Orelsan à la réalisation de son premier long-métrage : "Son unique conseil était de ne pas trop lire et de rester spontané. On a fait en sorte de ne jamais jouer pour être le plus juste possible". Concernant la réalisation, Orelsan s'est aussi préparé en amont pour pouvoir réussir à "mener les bonnes personnes aux bons endroits" avec l'aide de celui qu'il surnomme Tof. "Il m'a rassuré, m'a dit "on va faire simple" là où moi, je pensais compliqué. En fait, ce n'est pas si difficile quand tu sais bien ce que tu veux. Après deux semaines de tournage, on ne regardait plus notre découpage, on composait sur le tas".

Projets "à venir" et "Avnier"

Passionné de sandwichs en triangle et collectionneur de canettes, Orelsan nous a parlé aussi de ses projets. Et il porte d'ailleurs un t-shirt "Avnier", une marque de vêtements qu'il a lui-même créée, et qu'il aimerait porter à l'humanitaire. Les deux compères ont aussi prévu des albums solos tandis qu'Aurélien, lui, pense encore au cinéma : "Au mois de janvier, j'ai prévu de prendre une semaine pour écrire un début de nouveau film". Explosion de rires chez Gringe : "Il n'est pas humain, c'est une machine".

Comment c'est loin, en salle depuis mercredi, est LA comédie semi-musicale à voir et à revoir. "Si vous ne voulez plus être absent de votre propre vie, à regarder vos petites histoires passer à côté de la grande", n'hésitez plus. Quant à la sublime bande originale du film, elle est disponible sur les plateformes de téléchargement légal depuis mercredi, et à la vente, dans les bacs, dès aujourd'hui.

 
0 commentaire - Orelsan et Gringe : quand le rap aide à la comédie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]