Nolwenn Leroy dénonce les "polémiques stériles" contre les Enfoirés

Nolwenn Leroy dénonce les "polémiques stériles" contre les Enfoirés©Szwarc Henri, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 13 décembre

Dans le dernier numéro de Zone Interdite consacré au mal-logement, la chanteuse a évoqué sa participation aux Enfoirés et s'en est pris aux récentes polémiques contre les Restos du coeur.

Dimanche 11 décembre sur M6, l'émission "Zone Interdite" diffusait un numéro consacré au mal-logement. À cette occasion, Ophélie Meunier a interrogé Nolwenn Leroy, qui a elle-même connu le mal-logement et est engagée contre ce fléau au sein de la Fondation Abbé Pierre. La chanteuse a évoqué son parcours personnel et a insisté sur la nécessité de faire de cette lutte une priorité.

Faire du logement "la grande cause nationale"

Dès qu'elle a touché ses premiers cachets d'artiste, la chanteuse raconte avoir "fait super attention" et investi dans un logement pour "avoir un refuge" pour toute sa famille, quoiqu'il arrive. L'artiste, qui a connu étant jeune le mal-logement après le divorce de ses parents, a bien conscience que c'est un fléau qui peut toucher tout le monde et qui peut faire "basculer une vie du jour au lendemain".

Comme elle l'explique sur M6, "on devrait faire du logement, la grande cause nationale". Pour elle, il faut que toutes les communes s'engagent à construire plus de logements sociaux. Également interrogée par Le Parisien, Nolwenn Leroy a déclaré : "On compte sur les donateurs pour financer les programmes de la Fondation (Abbé Pierre, ndlr). Mais c'est aussi aux pouvoirs publics d'agir. Or, le mal-logement a été peu abordé lors des débats des primaires. À l'approche des élections, j'espère qu'il le sera davantage."

Les Restos du coeur, un autre de ses combats

Alors que l'hiver approche à grand pas, c'est aussi à la nouvelle campagne des Restos du coeur que se prépare Nolwenn Leroy, ce rendez-vous annuel étant un autre de ses engagements. Toujours dans Le Parisien, la chanteuse a confirmé sa présence au prochain spectacle des Enfoirés, qui se tiendra à Toulouse du 18 au 23 janvier. "On n'a pas encore trouvé d'autres solutions pour récolter quelques millions d'euros pour les Restos du coeur", a déclaré au quotidien celle qui chante pour les Enfoirés depuis 2006. "J'attends celui qui viendra en disant : 'On ne fait plus les Enfoirés car les pouvoirs publics prennent en charge !' Je ne comprends pas les polémiques stériles sur les Restos."

En novembre 2016, Jean-Marie Bigard a jeté un pavé dans la marre en accusant la troupe de s'être éloignée de la philosophie de Coluche et en sous-entendant qu'une partie de l'argent récolté restait dans la caisse des Enfoirés. Plus tôt dans l'année, un article du Point avançait que les bénévoles des Restos du coeur étaient fortement encouragés à assister au concert des Enfoirés, mais en payant au plein tarif de 75 euros leur place.

 
0 commentaire - Nolwenn Leroy dénonce les "polémiques stériles" contre les Enfoirés
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]