Mort de Sharon Jones : elle avait fait un AVC après l'élection de Trump

Mort de Sharon Jones : elle avait fait un AVC après l'élection de Trump©Loona, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 21 novembre

Vendredi 18 novembre, la chanteuse soul Sharon Jones s'est éteinte des suites d'un cancer, à l'âge de 60 ans. Un de ses musiciens révèle qu'elle avait fait un AVC le soir des élections américaines. La faute à Trump ?

"Nous sommes profondément attristés d'annoncer que Sharon Jones est décédée aujourd'hui après une bataille héroïque contre le cancer du pancréas. Elle était entourée de ses proches, dont son groupe les Dap-Kings." C'est ainsi qu'a été annoncé la disparition de la chanteuse soul par son entourage, vendredi 18 novembre sur les réseaux sociaux. En guise de conclusion, le communiqué invite ceux qui le souhaitent à faire un don à plusieurs organisations, dont une association qui collecte des fonds pour la lutte contre le cancer du pancréas. C'est cette maladie qui a emporté l'artiste de 60 ans, après trois ans de lutte acharnée.

Reine du revival soul

Artiste atypique et atemporelle, Sharon Jones - ancienne surveillante pénitentiaire et agent de sécurité pour un convoyeur de fonds - a commencé sa carrière sur le tard, en 1996, alors qu'elle était âgée de 40 ans. Sorti en 2002, son premier album, "Dap Dippin' with Sharon Jones and The Dap-Kings", marque un retour aux racines de la soul des années 1960-70, sans qu'aucun sample ne vienne polluer l'authenticité de sa voix hors d'âge. Quatre ans plus tard, la jeune Amy Winehouse, fascinée par la patine sixties de cette soul, la recrute pour les choeurs et enregistre six titres avec son groupe The Dap Kings pour l'album culte "Back to Black" (2006).

Donald Trump lui a causé un AVC

Dans une interview accordée au Los Angeles Times, son musicien Gabriel Roth (créateur du label Daptone Records) a révélé que la chanteuse avait eu une attaque, en suivant à la télévision les résultats de la présidentielle américaine il y a quelques jours. "Elle racontait aux gens que Trump lui avait donné un AVC", confie son ancien collaborateur. "Elle aimait bien accuser Trump de tous les maux de la terre." Le lendemain, une deuxième attaque a privé la chanteuse de la parole, l'empêchant de répondre aux questions. Pourtant, elle continuait de chanter, raconte Roth. "C'était la personne la plus forte que j'ai jamais connue", conclut son ancien acolyte.

 
0 commentaire - Mort de Sharon Jones : elle avait fait un AVC après l'élection de Trump
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]