Mort de Nachum Heyman, compositeur de Nana Mouskouri et Maxime Le Forestier

Mort de Nachum Heyman, compositeur de Nana Mouskouri et Maxime Le Forestier©Dan Porges, Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 19 août

Le compositeur et musicien israélien Nachum Heyman, connu en France pour son travail avec des stars de la chanson française dans les années 1960 et 1970, est mort mercredi 17 août à l'âge de 82 ans, a annoncé sa famille dans les médias.

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais sa musique a fait de lui l'un des compositeurs israéliens les plus marquants des années 1960 et 1970. Très prolifique, Nachum Heyman a écrit plus de mille chansons au cours de sa carrière et a sorti une quarantaine d'albums. Malade depuis quelques années déjà, le compositeur s'est éteint à l'hôpital de Kfar Saba, un petit village au nord d'Israël. Très respecté dans son pays, les hommages pleuvent depuis l'annonce de sa mort. "Il était devenu notre bande-son à tous", a déclaré sa fille, la chanteuse de rock Sy Heyman. "Les chansons qu'il a laissées derrière lui ont inculqué dans nos coeurs l'amour de la patrie et du peuple et accompagnera Israël pour les générations à venir - comme une fleur sauvage", a commenté quant à lui le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en référence au titre Comme une fleur sauvage, écrit par Heyman et interprété par la chanteuse Chava Alberstein.

Un compositeur à la renommée internationale

Né en 1934 en Lettonie, Nachum Heyman immigre avec sa famille en Palestine mandataire (sous mandat britannique) en 1939. Au début des années 1960, il se met à composer pour des chanteurs populaires et écrit plusieurs musiques de films et de comédies musicales. Des projets qui le lancent, et l'incitent à aller s'installer à Paris en 1967, où il obtient une consécration internationale. Réputé dans le milieu de la musique, il écrit pour les stars françaises de l'époque : Nana Mouskouri, Marie Laforêt, Maxime Le Forestier ainsi que pour des chanteurs israéliens exilés à Paris, tels que Rika Zaraï et Mike Brant. Par la suite, il va également vivre et travailler à Londres pendant une dizaine d'années avant de retourner en Israël en 1984. Pour couronner sa très longue carrière à succès, Nachum Heyman a reçu en 2009 le Prix Israël, la récompense la plus prestigieuse du pays.

 
0 commentaire - Mort de Nachum Heyman, compositeur de Nana Mouskouri et Maxime Le Forestier
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]