Mort de Michel Delpech : l'hommage unanime des artistes

Mort de Michel Delpech : l'hommage unanime des artistes©Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 4 janvier

Le chanteur, auteur, compositeur français est décédé samedi soir à l'âge de 69 ans, suite à un cancer de la gorge qui le rongeait depuis plusieurs années. Depuis, les déclarations se multiplient pour lui rendre hommage.

Pour un flirt, Le Chasseur, Quand j'étais chanteur, Chez Laurette, Le Loir-et-Cher... On ne compte plus les tubes de Michel Delpech qui ont fait de lui une star de la chanson française au cours des années 1970. Le chanteur, auteur et compositeur s'est éteint samedi 2 janvier à Puteaux, à l'âge de 69 ans, a annoncé son épouse. "Cela faisait trois ans qu'il se battait contre un cancer" de la gorge, qui l'avait forcé à quitter la scène en 2013, a-t-elle précisé à l'AFP. En mars dernier, le chanteur avait évoqué une rechute dans son combat contre la maladie à l'occasion de la sortie de Vivre, une autobiographie parue chez Plon. Dans cet ouvrage, il apportait un peu de légèreté à sa situation, tentant de la tourner en dérision en parlant de "re-cancer" et en expliquant : "ce n'est pas une raison pour se flinguer ; il vaut même mieux éviter de le faire si on a envie de guérir".

Michel Delpech aurait eu 70 ans dans moins d'un mois, le 26 janvier. Il ne connaîtra donc pas les 73 ans qu'il s'imaginait avoir dans l'un de ses plus grands tubes, Quand j'étais chanteur, dans lequel il imagine également la mort de Mick Jagger et de Sylvie Vartan. Il aura été, du milieu des années 1960 à la fin des années 1970, l'un des interprètes les plus populaires de la chanson française. Son succès, il le devait autant à ses textes romantiques et joyeusement nostalgiques qu'à sa voix de crooner à la française. Son répertoire est aussi le fruit d'un talent pour les mélodies, un élément essentiel pour ce grand fan de Paul McCartney, avec qui il a été maintes fois comparé.

Depuis sa disparition ce week-end, les hommages se sont multipliés, à commencer par celui de François Hollande. "Ses chansons nous touchaient car elles parlaient de nous. De nos émotions comme de nos épreuves, a écrit le président dans un communiqué. (...) De 'chez Laurette' au 'Loir et Cher', il nous avait dit 'que Marianne était jolie'. Elle pleure en ce début d'année un de ses meilleurs chanteurs", continue le communiqué de l'Elysée. D'autres personnalités politiques ont tenu à réagir, comme Ségolène Royal, Christiane Taubira ou encore Fleur Pellerin.

L'hommage a également été rendu par plusieurs générations d'artistes. De Michel Polnareff, qui a salué sur Twitter la mémoire d'un "poète d'une extrême gentillesse" à Louane, qui a souhaité dire "merci Mr Delpech". De son côté, Patrick Bruel a déclaré ne pas se souvenir "d'une période de (sa) vie qui ne soit ponctuée d'une de ses chansons". "J'ai toujours retrouvé dans sa musique un mélange d'influences anglo-saxonnes et de chanson française", a confié Laurent Voulzy à Paris Match, avant d'ajouter : "Dans sa plume, il captait l'air du temps avec une vraie douceur. Mais sa force était sa voix, si charmeuse". Gageons que cette dernière continuera de résonner pendant plusieurs décennies.

 
1 commentaire - Mort de Michel Delpech : l'hommage unanime des artistes
  • avatar
    euroindien -

    Bon. Maintenant, ça suffit, non? la "république" politico-médiatique de gauche en fait beaucoup trop à propos de la mort de cet excellent chanteur. Moi je pense sans cesses aux 130 victimes et aux dizaines de blessés du 13 novembre. Ceux-la même dont on ne parle presque plus....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]