Mort de Magali Noël, l'interprète de "Fais-moi mal Johnny"

Mort de Magali Noël, l'interprète de "Fais-moi mal Johnny"©Spectrum Records, DR
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 23 juin

Chanteuse iconique du fameux Fais-moi mal Johnny de Boris Vian et actrice pour Fellini, Magali Noël s'est éteinte mardi 23 juin à l'âge de 83 ans.

Principalement connue pour avoir chanté la célèbre rengaine Fais-moi mal Johnny, écrite par Boris Vian, la chanteuse française Magali Noël est décédée mardi 23 juin à l'âge de 83 ans, dans une maison de retraite à Châteauneuf-Grasse (Alpes-Maritimes). La nouvelle a été annoncée à l'AFP par sa fille, Stéphanie Vial-Noël. "Elle allait avoir 84 ans samedi, elle s'est éteinte dans son sommeil ce matin à 05h00", a précisé cette dernière à l'agence de presse.

Magali Noël, de son vrai nom Magali-Noëlle Guiffray, est née le 27 juin 1931 à Izmir, en Turquie. Après des études de chant et de danse, elle débute sa carrière à 16 ans comme chanteuse de cabaret. En France, elle prend des cours d'art dramatique et débute au théâtre et au cinéma. La jeune femme se fait notamment remarquer en 1955 dans le film Du rififi chez les hommes de Jules Dassin. Elle s'impose progressivement avec des rôles mettant en avant son caractère impétueux, comme dans Razzia sur la chnouf (1955) d'Henri Decoin, Les Grandes Manoeuvres (1955) de René Clair et Elena et les Hommes (1956) de Jean Renoir.

À cette même époque, Magali Noël défrayait la chronique en interprétant fougueusement l'hymne sado-masochiste Fais-moi mal Johnny. Écrit par Boris Vian et composé par Alain Goraguer en 1955, ce rock sulfureux chanté en français laissait entendre la chanteuse déclarer aimer "l'amour qui fait boum !" Des paroles qui ne passaient pas à l'époque, à tel point que le morceau avait été interdit à la radio en 1956. "Il fallait l'espièglerie de Magali Noël pour la chanter", a rappelé le pianiste Hervé Sellin, qui l'a accompagnée pendant une trentaine d'années. "À cette époque, il y avait quatre stars : Girardot, Bardot, Moreau et maman", a déclaré Stéphanie Vial-Noël, ajoutant que sa mère était "un sex-symbol". "On la confondait souvent avec Sofia Loren", se souvient également sa fille.

Et pour cause, elle devient à partir de 1960 une icône sexuelle devant la caméra de Federico Fellini, qui la fait tourner dans La Dolce Vita. Le célèbre réalisateur italien lui permet de gagner la reconnaissance du grand public puisqu'elle tournera également dans Satyricon (1969) et surtout Amarcord (1973), dans lequel elle incarne une pin-up.

 
0 commentaire - Mort de Magali Noël, l'interprète de "Fais-moi mal Johnny"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]