Michel Polnareff poursuit son producteur pour "manipulation" et "chantage"

Michel Polnareff poursuit son producteur pour "manipulation" et "chantage"©Gys Danny/Reporters/ABACA, Abaca
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 6 mars

Après avoir été accusé de simuler son hospitalisation par son producteur de spectacles, Michel Polnareff a décidé de répliquer en l'attaquant en justice.

En décembre dernier, Michel Polnareff faisait les gros titres des journaux après avoir été hospitalisé d'urgence à cause d'une embolie pulmonaire qui aurait bien pu lui coûter la vie. Il avait alors dû annuler les deux derniers concerts de sa tournée à Nantes et à Paris pour se remettre sur pieds. Un manque à gagner de 500 000 euros pour son producteur Gilbert Coullier, qui l'avait accusé de simuler une grave hospitalisation pour légitimer l'annulation de ces shows. Aujourd'hui le chanteur riposte par la justice.

Poursuivi pour diffamation

Contrarié par les rumeurs à son sujet, Michel Polnareff avait déjà demandé des "excuses publiques" à l'attention de tout le personnel de l'hôpital américain de Paris qui lui avait "sauvé la vie et qui ne méritait pas que l'on doute de son intégrité". Une demande sincère formulée à travers un message vidéo sur les réseaux sociaux, mais qui n'a jamais trouvé écho. Le chanteur a donc décidé d'employer la manière forte, et poursuit aujourd'hui son ancien producteur de spectacles en diffamation devant le tribunal correctionnel de Marseille, a révélé ce lundi 6 mars à l'AFP Maître Luc Febbraro.

300 000 euros de dommages et intérêts

Michel Polnareff dénonce en effet "une campagne de dénigrement orchestrée par le producteur Gilbert Coullier", avec des propos "dits, redits et réitérés pendant des semaines", a affirmé l'avocat du chanteur. Selon ce dernier, il s'agirait d'"une manipulation, d'un chantage qui ne dit pas son nom, pour des raisons financières". L'interprète de Goodbye Marylou réclame donc "150 000 euros pour le préjudice moral et la même somme pour le préjudice sur l'image", a annoncé Me Febbraro. La date de l'audience est fixée au 2 mai prochain.

 
12 commentaires - Michel Polnareff poursuit son producteur pour "manipulation" et "chantage"
  • amerein -

    il s'enfuyait de France pour ne pas payer ses impôts ! À mon souvenir, c'est le premier de la liste des faux-culs qui nous cajolent de belles chansons mélodieuses, mais qui ne sont en rien solidaires envers ceux qui cotisent à leurs fredaines.
    Le plus triste dans le genre est Aznavour, s'il est vrai que lui aussi cache son pognon en Suisse. Il a peur pour sa retraite !

  • amerein -

    De Polnareff je ne gardes qu'un immense déception, celle d'apprendre, alors que les revenus moyens d'un travailleur se situaient aux environs de 1 200 fra

  • NATION -

    bien fait pour son producteur , la prochaine fois il ne fera pas affaire avec un tocard !

  • JYROL48 -

    je voulez dire pathétique ,et non pas patétique

  • JYROL48 -

    faire des procés a tout va ,et ne pas payer ses impots, cet individue est patétique

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]