Metallica : quand Lars Ulrich a failli se faire virer

Metallica : quand Lars Ulrich a failli se faire virer

Le célèbre groupe de metal a bien failli ne pas être très tendre avec son batteur et membre fondateur : il aurait pu être remercié, il y a quelques ...

A lire aussi

publié le 17 octobre

Le célèbre groupe de metal a bien failli ne pas être très tendre avec son batteur et membre fondateur : il aurait pu être remercié, il y a quelques années.

Ce n'est pas parce qu'on a fondé un groupe qu'on en est membre à vie. La preuve : Lars Ulrich, batteur et membre fondateur de Metallica, a bien failli en être évincé à la fin des années 80, après le "Damage, Inc Tour". C'est le guitariste du groupe Anthrax, Scott Ian, qui a confirmé une rumeur persistante depuis plusieurs années, lors d'une interview accordée à la radio anglaise. Le musicien a ainsi expliqué que les autres membres du groupe lui avaient confié leur intention, lors d'une date en Europe : "On était assez soufflés d'apprendre ça. Nous étions quatre à le savoir. On était, genre : 'Wow, vraiment ?' Et ils nous ont dit 'Oui. Une fois qu'on aura terminé cette tournée, on trouvera un nouveau batteur'."

Mais l'histoire en a décidé autrement, notamment à cause du décès du bassiste Cliff Burton : "Manifestement, l'histoire en a voulu autrement pour Metallica. Ils sont devenus un des plus gros groupes de la planète. Je suis heureux que tout ait marché pour mes amis. Ça a été une horrible tragédie que Cliff meure dans cet accident de bus. Je pense que Lars ne se serait pas fait virer. Car, croyez-moi, j'y ai pensé pendant quelques années : je pense honnêtement qu'une fois la tournée terminée, ils y auraient pensé à tête reposée et je pense que ça n'aurait pas eu lieu."

Récemment, le batteur Lars Ulrich a avoué lors d'une interview accordée au magazine américain Billboard qu'il trouvait U2 "cool" d'avoir offert son nouvel album sur iTunes. Le musicien déclare ainsi : "Je pense que U2 sont les plus cool... nous sommes en 2014 et quiconque pense différemment, essaie de nouvelles choses, de nouvelles manières de rompre le statu quo dans le monde de la musique, devrait être applaudi. Pour moi, il ne s'agit pas de savoir si l'opération est un succès ou non."

 
0 commentaire - Metallica : quand Lars Ulrich a failli se faire virer
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]