Martin Scorsese : sa filmographie en 5 chansons cultes

Martin Scorsese : sa filmographie en 5 chansons cultes©Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 14 octobre

Ce mercredi 14 octobre 2015, la Cinémathèque française rend hommage au célèbre réalisateur américain, et cela jusqu'au 14 février prochain. L'occasion de revenir sur cinq chansons cultes, utilisées par le cinéaste le plus rock'n'roll d'Hollywood.

Mean Streets (1973) : Jumpin' Jack Flash, The Rolling Stones

Entre les Rolling Stones et Martin Scorsese, c'est une longue histoire d'amour. Depuis ses débuts, le cinéaste ne cesse d'utiliser la musique du mythique groupe de rock dans ses oeuvres. Dans Mean Streets (1973), il illustrait l'entrée en scène de Johnny Boy (Robert De Niro) dans un bar nimbé de lumière rouge à l'aide d'un travelling arrière, devenu culte. En guise de bande-son, résonnaient les riffs de guitare accrocheurs de Jumpin' Jack Flash, le tube des Stones de 1968.

Les Affranchis (1990) : Then He Kissed Me, The Crystals

Autre scène mythique : celle du long plan-séquence des Affranchis, où l'on voit Henry Hill (Ray Liotta) faire entrer Karen Hill (Lorraine Bracco) dans un restaurant en passant par les cuisines, tandis que l'on entend Then He Kissed Me des Crystals. Il s'agit de l'un des nombreux girl-groups crédités sur la bande-originale de ce film, aux côtés des Chantels (Look in my Eyes) et des Shangri-Las (Remember). Dans Mean Streets, Scorsese avait déjà rendu hommage à la pop sucrée du début des sixties en utilisant le fameux Be My Baby des Ronettes au générique de début.

Casino (1995) : The House of the Rising Sun, The Animals

Classique folk américain des années 40 dont on ignore l'auteur, le titre The House of the Rising Sun a été maintes fois repris. De Bob Dylan en passant par notre Johnny Hallyday national, qui en a fait un de ses succès en 1964 en l'adaptant en français sous le titre Le Pénitencier. Mais la version la plus connue est celle enregistrée quelques mois plus tôt par The Animals. C'est aussi cette version que l'on retrouve dans Casino, à un moment clef du film où les affaires se corsent pour le couple joué par Robert De Niro et Sharon Stone.

A Tombeau Ouvert (1999) : Janie Jones, The Clash

Pour mettre en son les virées nocturnes de l'ambulancier Frank Pierce (Nicolas Cage), Martin Scorsese a eu la brillante idée d'utiliser un des premiers tubes punk des Clash, Janie Jones. Le rythme tendu de ce titre qui ouvre le premier album du groupe de Joe Strummer épouse à merveille la caméra sous amphétamines du réalisateur américain.

Le Loup de Wall Street (2013) : Gloria, Umberto Tozzi

Si le cinéaste a l'habitude de faire la part belle à divers hymnes rock, il a aussi souvent fait appel à des morceaux de musique classique et, plus étonnant, de variété. En témoigne son utilisation du tube italo-disco Gloria (1979) d'Umberto Tozzi dans une scène épique du Loup de Wall Street : celle où Jordan Belfort (Leonardo DiCaprio) et ses acolytes traversent une tempête sur son yacht en pleine Méditerranée, avant d'être secourus par les autorités italiennes.

 
0 commentaire - Martin Scorsese : sa filmographie en 5 chansons cultes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]