Mark Chapman, l'assassin de John Lennon, restera en prison

Mark Chapman, l'assassin de John Lennon, restera en prison©Evan Agostini, Getty Images
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 30 août

L'homme qui abattu le chanteur des Beatles en 1980 s'est vu refuser une nouvelle demande de remise en liberté conditionnelle. Sa neuvième depuis 2000.

Le soir du 8 décembre 1980 restera à jamais une tragédie pour nombre de mélomanes. Ce jour-là, vers 22h50, John Lennon a été assassiné de quatre balles de revolver par un fan déséquilibré. Son nom ? Mark David Chapman. Jugé coupable de meurtre au deuxième degré et condamné à la prison à perpétuité en juin 1981, l'homme est depuis incarcéré sous haute sécurité au centre correctionnel d'Attica, dans l'État de New York.

Une libération "incompatible avec le bien-être de la société"

Ayant plaidé coupable, contre l'avis de son avocat qui lui avait conseillé de plaider la folie, l'assassin a été condamné à une peine pouvant aller de 20 ans d'emprisonnement à la perpétuité. Depuis 2000, il bénéficie du droit à une libération conditionnelle. Tous les deux ans depuis cette année-là, il effectue sa demande de remise en liberté conditionnelle, en vain. Aujourd'hui âgé de 61 ans, Mark Chapman s'est vu refuser une neuvième demande de libération, a-t-on appris lundi des autorités pénitentiaires de l'État de New York.

"En dépit de nombreux facteurs favorables, nous estimons qu'ils sont tous éclipsés par le caractère prémédité du crime et sa recherche de célébrité", a indiqué la Commission des libérations conditionnelles de New York dans un communiqué. "D'après notre interview et après évaluations de vos rapports, nous estimons que votre libération serait incompatible avec le bien-être de la société et déprécierait la gravité du crime, ce qui pourrait nuire au respect de la loi", précise encore la Commission.

Le crime d'un fan obsédé par les Beatles

Fan obsédé par les Beatles et le roman "L'Attrape-coeurs" de J.D. Salinger, également grand lecteur de la Bible, Mark Chapman vouait un véritable culte à John Lennon. Au point d'épouser une Hawaïenne d'origine japonaise plus âgée que lui, pour faire comme son idole avec Yoko Ono. Frustré par son existence moribonde, Chapman avait rejeté la faute sur l'ex-Beatles, dont il pensait qu'il méritait un châtiment pour avoir trahi ses messages de fraternité. Plus tard, l'assassin expliquera son geste par une quête de célébrité.

 
0 commentaire - Mark Chapman, l'assassin de John Lennon, restera en prison
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]