Marilyn Manson décapite Donald Trump dans le clip de son nouveau single

Marilyn Manson décapite Donald Trump dans le clip de son nouveau single©Eventpress/DPA, Abaca
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 9 novembre

Deux ans après la sortie de "The Pale Emperor", Marilyn Manson fera son grand retour en début d'année prochaine avec son dixième album studio. En guise de mise en bouche, le rockeur a dévoilé un extrait de son nouveau clip, SAY10, dans lequel il décapite Donald Trump.

Alors que l'Amérique est sous le choc de la victoire surprise de Donald Trump face à Hillary Clinton, Marilyn Manson a profité du grand jour du vote, mardi 8 novembre, pour faire son retour. Deux ans après l'excellent "The Pale Emperor", élu meilleur album de métal par le magazine Rolling Stone en 2015, l'Antéchrist a dévoilé quelques secondes de son nouveau single SAY10 via un clip choc dans lequel il décapite le nouveau président des États-Unis.

Un nouvel album plus "violent"

Maître de la provocation depuis ses débuts avec des titres acides et dérangeants dans lesquels il brosse souvent un portrait peu glorieux de l'Amérique, Marilyn Manson compte bien appliquer la même recette pour son nouvel album "SAY10", attendu pour le 14 février 2017. Si le rockeur avait annoncé que le disque serait "très violent" et qu'il serait "vraiment très différent de 'The Pale Emperor'" avec des chansons rappelant la période "Antichrist Superstar" ou bien encore "Mechanical Animals", il n'avait encore rien dévoilé des nouveaux morceaux. A trois mois de la sortie de son dixième album studio, Marilyn Manson a profité du jour des élections américaines pour faire un comeback fracassant en dévoilant un extrait du clip de SAY10.

Un clip brutal et sanglant

Le rockeur a mis en ligne une vidéo d'un peu plus d'une minute, dans lequel on le voit assis sur une chaise dans la pénombre et déchirer les pages d'une bible. Puis, un plan s'arrête sur une main avec un couteau ensanglanté - celle de Manson - avant de dévoiler le corps sans vie d'un homme décapité, baignant dans une marre d'hémoglobine. Avec son costume noir tiré à quatre épingles et sa cravate rouge serrée autour du coup, le cadavre ressemble étrangement à Donald Trump. "En tant qu'artiste, mon devoir est de poser des questions. Le spectateur doit y répondre", a-t-il déclaré au site Daily Beast, qui a eu l'exclusivité de l'extrait hier. "Nous sommes dans un tel état de confusion lorsqu'il s'agit de la religion, de la politique, de la sexualité, et comment tout cela est lié. (...) Il semble que ce soit l'heure pour moi en tant qu'artiste américain de faire quelque chose qui soulève de nouvelles questions qui ne sont pas de simples déclarations", a-t-il ajouté.

Un titre contre l'incarnation du mal

Mais bien plus qu'une chanson contre Trump, Manson coupe la tête de toutes les personnes qui se complaisent dans la vanité et qui incarnent le mal. "You say god, and I say 'say10'", répète-t-il, ("Say10" étant un jeu de mot pour "Satan") sur une mélodie inquiétante qui explose au refrain. Car Manson, qui aime parler politique dans ses textes, ne préfère pas prendre parti. "Je ne veux pas donner l'impression d'aimer un groupe plus qu'un autre. Je les déteste tous de la même façon", avait-il déclaré en 2000 dans Talk Magazine après avoir été soupçonné d'être pro-Bush. Il n'a d'ailleurs pas voté ce 8 novembre, refusant de choisir entre "la merde de chat" et "la merde de chien".

Adepte des controverses, ce n'est pas la première fois que Marilyn Manson met la mort d'un président en images. On se souvient notamment du clip très réussi de Coma White ("Mechanical Animals"), dans lequel il interprétait le rôle de John Fitzgerald Kennedy aux côtés de sa compagne de l'époque, Rose McGowan (Jackie Kennedy), le jour de son assassinat pendant un cortège présidentiel à Dallas.

 
0 commentaire - Marilyn Manson décapite Donald Trump dans le clip de son nouveau single
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]