M.I.A. menacée de mort par la CIA ?

M.I.A. menacée de mort par la CIA ?©Tabatha Fireman, Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 13 septembre

Alors qu'elle vient de dévoiler son deuxième album studio, "AIM", M.I.A. a fait des révélations étonnantes au journal britannique "The Guardian". Elle a en effet avoué qu'elle pensait que la CIA avait eu l'intention de "l'assassiner".

On savait M.I.A. politiquement engagée, notamment grâce à l'héritage de son père leader d'opinion qui avait réussi à monter une révolution dans les années 1980 au Sri Lanka, son pays natal. Mais on savait moins que ce contexte avait rendu la chanteuse totalement parano. En pleine promotion pour la sortie de son nouvel album "AIM", dans les bacs depuis le 9 septembre dernier, la jeune femme a confié à The Guardian qu'elle pensait que la CIA avait un jour envisager de se débarrasser d'elle.

Surveillée à cause de ses propos polémiques ?

Tout aurait commencé en juillet dernier, lorsque la venue de M.I.A. au festival Afropunk à Londres fut subitement annulée par les organisateurs de l'évènement. La raison ? Ses propos critiques envers la communauté noire et le mouvement "Black Lives Matter", un peu trop défendus à son goût par des artistes comme Kendrick Lamar ou Beyoncé, qui ne parleraient pas assez du sort des réfugiés musulmans et syriens. La polémique ne serait pas passée inaperçue auprès de l'Ambassade américaine, qui se serait aussitôt empressée de retweeter l'information de l'annulation du concert de M.I.A. à ses followers. "S'ils se sentent concernés parce que vous vous êtes fait virer d'un festival, ce n'est pas de la paranoïa, les faits sont là", a affirmé M.I.A. au quotidien.

Une psychose qui remonterait à l'enfance

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Selon le journaliste, la chanteuse se serait mise ensuite à raconter une "histoire longue et impliquée" sur l'été où elle a cru que le CIA avait menacé de "l'assassiner". The Guardian, qui a certainement préféré taire l'histoire par déontologie, n'a pas pris le risque de publier les propos de M.I.A. À la place, le quotidien explique qu'une telle parano pourrait remonter à l'enfance de la chanteuse, lorsqu'en pleine guerre civile son père "lui demandait d'écrire des lettres comme si quelqu'un était en train de les lire au-dessus de son épaule". Avec une histoire personnelle si dense, pas étonnant que M.I.A surveille encore ses arrières aujourd'hui.

 
0 commentaire - M.I.A. menacée de mort par la CIA ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]