Le jour où John Lennon envoyait une lettre assassine à Paul McCartney

Le jour où John Lennon envoyait une lettre assassine à Paul McCartney©Photoshot, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 16 novembre

Dans le cadre d'une vente aux enchères, la maison RR Auction a dévoilé ce mardi 15 novembre une lettre de l'auteur d'Imagine datant de 1971, dans laquelle il s'en prend violemment au couple McCartney.

Ce n'est un secret pour personne : à la fin des Beatles, John Lennon et Paul McCartney ne pouvaient plus s'encadrer. À l'origine de cette inimitié, l'arrivée du nouveau manager Allen Klein et l'omniprésence de Yoko Ono pendant les sessions d'enregistrement du "White Album" (1968). Un document apportant un nouvel éclairage sur le clash entre les deux hommes a été dévoilé ce mardi 15 novembre : une lettre acerbe écrite à la machine par Lennon en 1971 et adressée au couple McCartney. Dans cette missive, prochainement mise aux enchères par RR Auction et estimée à 20 000 dollars, l'auteur d'Imagine étrille son ancien camarade sans ménagement.

Règlement de comptes entre couples

"En lisant ta lettre, je me demandais quel vieux fan grincheux pouvait en être l'auteur." D'emblée, Lennon donne le ton de cette correspondance qu'on n'imagine guère tendre. "J'espère que tu réalises toute la merde que toi et mes autres soi-disant amis balancent sur Yoko et moi depuis qu'on est ensemble", poursuit-il, faisant allusion au déversoir de haine subi par sa nouvelle compagne, accusée d'être responsable de la séparation des Beatles.

La femme de Paul McCartney n'échappe pas au venin de Lennon. "Quant à toi, Linda, si tu te fous de ce que je dis, ferme-la! Laisse Paul m'écrire", écrit-il. Avant de poursuivre en évoquant la pression qu'il a reçue pour garder son départ des Beatles secret : "Paul et Klein (le manager des Beatles, NDLR) ont passé la journée à me convaincre de ne rien dire, sous prétexte que cela pourrait 'faire du mal aux Beatles'. Alors rentre bien ça dans ton petit crâne pervers Madame McCartney : ces connards m'ont demandé de garder le silence !" Bien que visiblement remonté, il précise qu'il "n'a pas de ressentiment contre son mari", mais qu'il est simplement "désolé pour lui". Et de conclure en admettant qu'il "les aime tous les deux, en dépit de tout ça...". Paix et amour, forcément.

Une querelle artistique

John Lennon s'en prend également à la carrière solo naissante de son ancien complice et à son rêve de l'album pop parfait. "Tu crois vraiment que l'art d'aujourd'hui découle des Beatles ? Je n'arrive pas à croire que tu sois fou à ce point-là Paul, est-ce que tu penses ça ? Quand tu arrêteras d'y croire tu devras te réveiller ! (...) Sors de ton disque d'or et vole par toi-même !", lâche-t-il violemment.

Au début des années 1970, la querelle entre les deux "frenemies" donnera lieu à quelques chansons particulièrement acides. En 1971, une fois la séparation des Beatles actée, Paul McCartney moque le célèbre couple pacifiste dans sa chanson Too Many People, n'hésitant pas à le taxer de prosélytisme. La réplique de Lennon sera cinglante avec How Do You Sleep?, dans laquelle l'ex-Beatle affirme que la carrière de son ancien complice est finie et que "la seule chose (qu'il ait faite) c'est Yesterday". Ambiance.

 
1 commentaire - Le jour où John Lennon envoyait une lettre assassine à Paul McCartney
  • pat14 -

    Lennon était la tête pensante du groupe, le plus intéressant au point de vue intellectuel, bien que Harrison avait également de très bonnes idées sur bien des plans, mais il était moins en vue dans le groupe, Mc Cartney avait un ego surdimensionné et pensait surtout au succès, à l'argent, ce qui ne retire en rien ses talents d'auteur-compositeur, mais Lennon avait un idéal dans la tête, il voulait faire quelque chose d'utile pour le monde, c'est en grande partie pour ça que le groupe a éclaté, Mc Cartney ne partageait pas les idées politiques de Lennon, et l'arrivée de sa compagne Yoko Ono a été la goutte qui a fait déborder le vase, McCartney et sa femme de l'époque la détestaient. Mais il restera tout de même que Lennon aura marqué son temps par son action politique, il a milité pour la non-violence, pour la paix dans le monde, contre le racisme, c'était un pacifiste, c'est d'ailleurs ce qui lui a valu beaucoup de problèmes avec les USA, et ce n'est pas un hasard s'il a été assassiné par un homme qu'on a qualifié de fou, ce qui arrangeait beaucoup de monde ! Si Mc Cartney avait été un peu plus courageux, les Beatles auraient pu continuer quelques années de plus et faire ensuite des chansons, peut-être moins commerciales, mais en tout cas avec un vrai message, grâce à John Lennon, qui était un homme bon.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]