Le Hellfest perd sa subvention régionale à cause d'un salut nazi

Le Hellfest perd sa subvention régionale à cause d'un salut nazi©Marc Broussely, Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 9 février

Le festival de musique extrême est au coeur de la polémique. En cause : le maintien de la programmation du groupe Down, dont le chanteur Phil Anselmo a effectué un salut nazi.

"Le 22 janvier dernier lors d'un concert à Los Angeles, le chanteur a clairement effectué un salut nazi en tenant des propos racistes", annonce sur son blog Bruno Retailleau, le président du conseil régional des Pays de la Loire. L'homme politique fait en effet référence à un concert de Down où le chanteur Phil Anselmo crie "white power" (le pouvoir aux blancs) après avoir effectué le geste polémique devant une foule compacte. Bruno Retailleau a donc demandé "aux organisateurs d'annuler immédiatement la venue de ce groupe à Clisson", sous peine de ne "pas bénéficier d'argent public" de la région.

La réponse de Ben Barbaud, le programmateur du Hellfest ne s'est pas faite attendre : "Qu'ils gardent leur subvention de 20 000 euros" a-t-il déclaré au quotidien Ouest-France, ajoutant que "Bruno Retailleau (avait) voulu faire plaisir à son électorat et aux anti-Hellfest" qui n'attendaient "que ça" selon lui. L'homme, qui ne compte pas céder à la pression, est déterminé à maintenir la venue de Down. Il justifie notamment sa décision grâce aux nombreux regrets émis par le chanteur : "Anselmo s'est excusé à plusieurs reprises. Il a même proposé de quitter le groupe pour ne pas nuire à ses camarades" explique-t-il. "Tout le monde est d'accord sur le fait que c'est inacceptable et que la scène metal n'est ni raciste ni antisémite" renchérit-il, soulignant également le fait que Down avait déjà été programmé plusieurs fois au Hellfest, et qu'il n'y avait jusqu'alors eu aucun souci. "C'est un provocateur qui joue les gros bras et qui perd pied quand il est ivre. Il a fait une énorme erreur" admet-il ensuite, "Mais des gens qui font des raccourcis populistes et qui disent des horreurs quand ils ont trois grammes d'alcool, on peut en trouver beaucoup, y compris en Vendée".

Des propos qu'il a tenu à réitérer et adresser lui-même à Bruno Retailleau et à Laurence Garnier, la présidente de la commission culture à la Région, dans une très longue lettre postée aujourd'hui sur les différents réseaux sociaux du Hellfest : "Ce festival est une formidable aventure et réussite humaine qui aura permis de faire tomber nombre de préjugés sur un public trop souvent, et à tort, stigmatisé et caricaturé comme étant violent, occulte voire sataniste" déclare le programmateur au cours du message, "Vous devez sans doute faire partie des dernières personnes à ne pas vous en être aperçu" assène-t-il. Malgré tout, Barbaud l'assure, les portes du "festival de l'enfer" leur seront toujours ouvertes pour parler "amour" et "fraternité".

 
1 commentaire - Le Hellfest perd sa subvention régionale à cause d'un salut nazi
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]