Le groupe vocal Pentatonix (dé)chante Noël

Le groupe vocal Pentatonix (dé)chante Noël©Startraks, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 20 décembre

Chaque année, une tradition pop venue d'outre-Atlantique encourage les artistes à publier leur album de Noël. Hélas, n'est pas Frank Sinatra ou The Beach Boys qui veut.

Prenez Kids United et remplacez les enfants par des ados américains férus de chant a capella, vous obtenez Pentatonix : un groupe vocal venu du Texas et ultra-populaire outre-Atlantique. Réunis en 2011 après les auditions pour le télé-crochet The Sing-Off, Avi Kaplan, Kevin Olusola, Kirstin_Maldonado, Mitch Grassi et Scott Hoying sont depuis devenus des spécialistes de reprises de Noël. Avec "Pentatonix Christmas", c'est déjà leur troisième album consacré à Santa Claus. Une tradition dont on se serait bien passé.

Des voix sans émotion

Début décembre, l'édition américaine du magazine Esquire a listé ses "20 pires chansons de Noël", dénonçant des morceaux ringards. Dans le classement, on retrouve nos amis les Pentatonix, dont le chant parfait est comparé à des robots. C'est également le principal reproche que l'on peut faire à ce nouvel album de reprises de chants de Noël : hyper réussi techniquement, mais totalement insipide et sans âme.

Dès l'introductif O Come, All Ye Faithful - dont les ambiances vaguement reggae en font un des titres les moins déplaisants de l'album -, les Texans imposent leur formule : des chants en choeur parfaitement maîtrisés et rythmés par des beats-box. Une mécanique bien huilée qui se poursuit sur les onze titres d'un album presque entièrement composé de reprises, à l'exception de Good to Be Bad et The Christmas Sing-Along. Pour le reste, le quintette reprend à sa sauce quelques classiques du genre, comme le White Christmas de Bing Crosby ici revisité en mode jazzy.

Plus surprenante, la présence des reprises du Coldest Winter de Kanye West et du Hallelujah de Leonard Cohen, qui ne sont pas exactement des chansons de Noël. Le clip de ce dernier a d'ailleurs cartonné sur YouTube, cumulant 24 millions de vues une semaine seulement après sa mise en ligne le 21 octobre. Un succès inexpliqué tant cette reprise pédantesque est aux antipodes des émotions véhiculées par la version originale ou celle, non moins culte, de Jeff Buckley. Là encore, les prouesses vocales maniérées ont eu raison de l'émotion. À moins d'être fan de la saga "Pitch Perfect", peu de chance que ce "A Pentatonix Christmas" n'égaye votre Noël.

 
0 commentaire - Le groupe vocal Pentatonix (dé)chante Noël
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]