Le chanteur d'Eagles of Death Metal refoulé du concert de Sting au Bataclan ?

Le chanteur d'Eagles of Death Metal refoulé du concert de Sting au Bataclan ?©Blondet Eliot, Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 14 novembre

La direction du Bataclan a annoncé avoir interdit aux musiciens du groupe américain l'accès au concert de réouverture ce samedi, en raison des propos polémiques du chanteur. Ce dernier dément avoir tenté de rentrer.

Samedi 12 novembre, un peu moins d'un an après les attentats qui ont coûté la vie à 90 spectateurs du Bataclan, la célèbre salle parisienne rouvrait ses portes pour un "concert exclusif" de Sting. Une soirée placée sous le signe de la commémoration, dont les recettes seront reversées à des associations de victimes. Un tiers du public, rescapés, familles de victimes et officiels, avait reçu une invitation. Présents à Paris pour rendre hommage aux victimes, les musiciens du groupe Eagles of Death Metal, qui se produisaient sur la scène du Bataclan le soir des attentats, se seraient vus interdire l'accès à la salle.

Des propos contradictoires

À l'issue du concert de Sting ce samedi, le codirecteur de la salle, Jules Frutos, a affirmé qu'il avait refusé l'accès à deux membres des Eagles of Death Metal, dont Jesse Hughes, ainsi qu'à leur manager, en raison des déclarations polémiques tenues par le chanteur durant les mois qui ont suivi les attentats. "Il y a des choses qu'on ne pardonne pas", avait tranché le codirecteur du Bataclan, évoquant notamment les soupçons exprimés par Jesse Hughes à l'encontre des vigiles du Bataclan.

Dimanche matin, dans un communiqué publié dans le magazine américain Billboard, le manager des Eagles of Death Metal, Marc Pollack, a fermement démenti les propos de Jules Frutos, affirmant que "Jesse n'a même pas essayé d'entrer dans la salle pour le concert de Sting". Avant d'ajouter, visiblement agacé : "Ce lâche de Jules Brutos a besoin de salir la réouverture de sa propre salle en propageant de fausses rumeurs à la presse." De son côté, devant la mairie du XIe arrondissement de Paris, où il participait aux commémorations des attentats, Jesse Hughes a déclaré : "Je ne voulais pas voir le concert, je voulais simplement voir la salle ouverte. Je n'ai jamais essayé de rentrer." Jouant la carte de l'apaisement, le chanteur a ajouté : "Ça va être difficile de se débarrasser de moi, parce que j'adore ce lieu, j'adore mes amis. (...) Je suis pour l'éternité redevable au peuple français".

Relations tendues entre le Bataclan et EODM

Depuis les attentats du 13 novembre 2015, les relations ne sont plus au beau fixe entre la salle parisienne où 90 personnes ont perdu la vie et le chanteur du groupe américain. En cause ? Les nombreux dérapages du leader à lunettes dans les médias, accusant notamment la sécurité du Bataclan d'être de mèche avec les terroristes.

En mai dernier, le leader d'EODM persistait et signait en affirmant avoir vu le terroriste Salah Abdeslam à l'intérieur de la salle, bien avant le concert : "Je suis certain qu'ils étaient là plus tôt dans la journée. Je me souviens d'eux fixant l'un de mes potes. Je l'ai juste pris pour de la jalousie arabe." Des propos qui avaient valu au groupe d'être déprogrammé des festivals Rock en Seine et Cabaret Vert cet été.

 
0 commentaire - Le chanteur d'Eagles of Death Metal refoulé du concert de Sting au Bataclan ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]