Lara Fabian revient sur son échec aux Etats-Unis

Lara Fabian revient sur son échec aux Etats-Unis©Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 3 avril

En 2000, portée par le succès des singles Adagio et I Will Love Again, la chanteuse belge tente de conquérir les Etats-Unis, en vain. La raison de cet échec ? Une mauvaise stratégie des maisons de disques, explique aujourd'hui l'intéressée.

2015 marque le grand retour de Lara Fabian sur le devant de la scène. En attendant la sortie d'un nouvel album prévu cette année, la chanteuse s'est confiée longuement à Radio Canada. Pour cette dernière, elle est revenue sur sa carrière, sa nouvelle popularité en Russie et l'échec relatif de son album destiné aux Etats-Unis, Lara Fabian, paru en 2000 outre-Atlantique. À cette époque, la chanteuse belge, qui a déjà conquis le Canada, la France et l'Italie, souhaite suivre les pas de son aînée Céline Dion, à qui on la compare beaucoup. Portée par le succès de l'album Pure (disque de diamant en France avec plus d'un million d'exemplaires vendus), elle enregistre son premier opus en anglais. Ce dernier est un succès grâce au single I Will Love Again, qui se hisse en tête des charts dance. La chanteuse tente de provoquer la réussite une seconde fois avec l'album A Wonderful Life, sorti en 2004, mais c'est un échec.

Qu'est-ce qui n'a pas marché dans sa carrière américaine ? "Je ne sais même pas si ça intéresse vraiment les gens de savoir le pourquoi du comment" a-t-elle confié à Radio Canada. "Les choses se sont transformées et j'ai été redirigée vers l'Europe pour des problèmes de concordance de maisons de disques. Ça fonctionne comme des états-majors avec des généraux et des soldats. Une personne appuie sur un bouton rouge et tous les soldats se mettent à marcher dans une certaine direction" a-t-elle confié, en analysant une volonté de changement soudain de "stratégie".

"On m'a changé de maison de disques, tout simplement. Un label qui m'avait signée a été obligé de me transférer à un autre label qui ne m'avait pas signée. Il n'y avait plus de cohérence" a déclaré Lara Fabian. "Après la chanson dance I Will Love Again, qui a été une sorte de volonté très maison de disques, d'entrer par la porte en mettant un coup de pied, il y a eu une réelle incohérence entre l'artiste que je suis fondamentalement" a ajouté la chanteuse. "Quand les gens m'ont vu chez Jay Leno chanter Adagio, chez Conan O'Brien chanter Love by Grace, le public s'est dit 'Quoi ? C'est la même fille qui chante I Will Love Again ?' C'est parti dans deux directions différentes".

 
0 commentaire - Lara Fabian revient sur son échec aux Etats-Unis
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]