Justin Bieber : un cachet astronomique pour chanter pour Trump

Justin Bieber : un cachet astronomique pour chanter pour Trump©Guibbaud Christophe, Abaca
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 2 août

Alors que Katy Perry s'affiche fièrement aux côtés d'Hillary Clinton, Donald Trump tente le tout pour le tout pour rallier des artistes à sa cause. Sa dernière folie en date ? Demander à Justin Bieber de venir chanter à l'une de ses conventions.

En pleine campagne présidentielle, Donald Trump se donne tous les moyens de récolter des futurs votes. Alors que de nombreuses stars de la chanson telles que Katy Perry, Lady Gaga, Jennifer Lopez, Beyoncé, Pharrell Williams ou bien encore Kanye West ont déjà apporté leur soutien au camp démocrate, Trump lui, a tout le mal du monde à rassembler des artistes autour de lui. Pire, certains chanteurs comme Adele, Neil Young, Aerosmith ou R.E.M. lui ont formellement interdit d'utiliser leurs chansons pour promouvoir ses meetings. Il y a quelques jours, Usher, Sheryl Crow, Cyndi Lauper, Michael Bolton, Dan Reynolds (du groupe Imagine Dragons), Heart, John Mellencamp et Josh Groban ont carrément enregistré un clip vidéo intitulé Don't Use Our Songs dans lequel ils préviennent le candidat républicain de ne pas diffuser leurs titres : "Ne chantez pas nos chansons, vous les utilisez mal. Ça peut sembler attirant, mais c'est du vol", peut-on entendre dans le morceau.

Justin Bieber à la rescousse pour sauver la mise

Une seule solution pour Trump, faire appel à l'une des plus grandes stars américaines du moment pour affirmer sa popularité auprès des jeunes : Justin Bieber. Et pour convaincre le chanteur, rien de mieux que de lui signer un (très) gros chèque de dédommagement. La popstar se serait, en effet, vu proposer un montant de cinq millions de dollars pour assurer une prestation live de 45 minutes seulement. Le plus gros cachet jamais touché par Justin Bieber au cours de sa carrière. Si le jeune homme de 22 ans a préféré décliner la proposition par peur d'être associé au camp Trump, l'idée d'accepter lui a tout de même traversé l'esprit. Selon le site américain TMZ, les promoteurs auraient assuré à Justin Bieber que le meeting serait apolitique et que la star de la NBA LeBron James serait également de la partie. C'était sans compter sur l'entourage du basketteur qui a tout de suite démenti l'information, et qui a conseillé au chanteur de ne pas s'y rendre. Son manager Scooter Braun, grand supporter d'Hillary Clinton, aurait également menacé de claquer la porte si l'interprète de Baby se rendait au meeting. C'était bien essayé !

 
1 commentaire - Justin Bieber : un cachet astronomique pour chanter pour Trump
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]