Justice : "On aime bien l'idée de faire de la musique de voiture"

Justice : "On aime bien l'idée de faire de la musique de voiture"©C Flanigan, Getty Images
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 5 octobre

De retour dans les bacs le 18 novembre prochain avec "Woman", Justice s'est confié sur la couleur de ce nouvel album dans une longue interview fleuve accordée aux Inrocks.

Cinq ans après l'excellent "Audio, Video, Disco", Justice en a surpris plus d'un il y a quelques semaines en dévoilant par surprise Randy, un nouveau single "solaire et chaleureux" très réussi, annonciateur de la sortie de leur troisième album studio, "Woman". Le duo formé par Gaspard Augé et Xavier de Rosnay s'est confié sur ce nouveau bébé dans les pages des Inrocks en attendant son arrivée, le 18 novembre prochain.

Un disque moins énervé et plus positif

Et pour ce nouvel album Justice s'est clairement adouci. "Avant, c'était plus 'baston' parce qu'on était jeunes. (...) On s'est dit, faisons les trucs les plus agressifs possibles. Faire de la musique désagréable à écouter, c'était presque un postulat", explique Xavier. Si "Woman" a quelques morceaux "prise d'otages", comme le duo les appelle, ce nouvel opus est pourtant beaucoup plus positif dans l'ensemble. "'Woman' est peut-être le moins hermétique de nos disques, le son est accueillant, ça peut donner envie de danser avec des amis, ou d'avoir le coude sur la portière, affirme Gaspard. On aime bien l'idée de faire de la musique de voiture".

L'inspiration, elle, leur est venue tout droit de leurs "états personnels, et indirectement de ce qui se passe autour", poursuit Xavier. Résultat ? Un disque "très honnête", avec des "chansons d'amour frontales", qui abordent aussi bien le sexe que l'amour fraternel. "On a perdu un peu de pudeur l'un envers l'autre, on se connaît mieux, il y a moins de réserve. C'est venu naturellement", ajoute Gaspard.

"Gospel", le "mot-clé" de l'album

Côté sonorités, Justice est parti dans une direction totalement différente de ce qu'il avait imaginé avant de rentrer en studio, même si le disque a été au final "très facile à faire" selon Xavier. "Un des mots-clés, c'était de faire un disque de 'gospel', au sens très large, explique-t-il. Le gospel comme une musique de communion, à partager et qui te fait te sentir bien". Pour y arriver, le duo a fait appel à une chorale dans la plupart des morceaux. "On est parfois partis de voix synthétiques, doublées par une vraie chorale pour donner de l'épaisseur", poursuit-il.

Des cordes enregistrées par le London Contemporary Orchestra ont également été rajoutées aux productions sonores de l'album, qui lui a été concocté dans le studio parisien de Xavier, tout comme leurs deux précédents opus. Devenus DJs stars et sollicités partout dans le monde depuis la sortie de leur premier album "Cross" en 2007, Justice l'affirme : "On n'est pas du tout blasés. C'est toujours une surprise de voir que des gens s'intéressent encore à nous."

 
0 commentaire - Justice : "On aime bien l'idée de faire de la musique de voiture"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]