Julien Doré joue au biker dans le film-clip de "Sublime & silence"

Julien Doré joue au biker dans le film-clip de "Sublime & silence"©LIONEL URMAN, BestImage
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 20 décembre

Alors que son nouvel album "&" continue son ascension dans les charts, Julien Doré a dévoilé le film-clip de son deuxième single, Sublime & silence. Il s'est confié sur sa réalisation à Allociné, qui a eu le privilège de diffuser la vidéo en exclusivité.

Après le clip très réussi du premier single, Le Lac, où il jouait les amoureux transis avec Pamela Anderson, Julien Doré s'est mis cette fois dans la peau d' "un anti-héros, mi-homme mi-enfant", qui parcourt la belle Camargue entouré de ses potes motards et d'un troupeau de poneys. Un film-clip en noir et blanc très soigné, qui contraste entre l'intensité du morceau et le décalage du scénario.

Un lien entre le monde réel et l'imaginaire

Toute première chanson qu'il ait écrite et composée pour "&", Sublime & silence est "le point de départ du décor" du disque, affirme Julien Doré. Et pour la mettre en images, le chanteur a fait appel à son collaborateur et ami de longue date, Brice VDH, déjà à la réalisation sur Le Lac. Au programme, sept minutes d'évasion dans la nature camarguaise où Julien Doré joue les bikers avec ses (vrais) amis, entouré de poneys. Une vidéo cinématographique à la fois sublime et très drôle, qui fait office de lien entre le monde réel et l'imaginaire foisonnant de l'interprète de Chou Wasabi. "Quand j'écris un clip, je laisse aller toutes les idées, même celles qui vont me sembler complètement impossibles à réaliser, et ensuite on voit ce qui se passe. Mais couper la possibilité d'imaginer et rêver au moment où j'écris c'est impossible", explique-t-il à Allociné.

Plonger dans l'intemporalité

Quant au choix du noir et blanc, l'idée est implantée dans son esprit depuis le tournage de son tout premier clip, Les Limites. "J'avais très envie de refaire un clip en noir et blanc. Cette Camargue-là, nous amenait des couches de couleur assez incroyables entre le ciel et les zones où nous tournions", confie Julien Doré. Une bonne façon selon lui de "plonger dans quelque chose de plus intemporel qu'avec la couleur". Et comme pour Les Limites, le chanteur a souhaité refaire l'exercice périlleux du plan-séquence. Tourné sur quasiment quatre minutes (mais recommencé à plusieurs reprises) c'est "l'un des plus sauvages et les plus improvisés" qui a été choisi, révèle Julien Doré.

Les fans qui iront l'applaudir sur scène auront également le droit à un spectacle très visuel. Il ajoute : "Ce disque a très vite été entouré d'images qui témoignaient des décors qui m'avaient accueillis". Le chalet de son enfance à Saint-Martin-Vésubie, mais aussi son sud natal, où il est allé "observer" en toute humilité dans le but de "faire naître des chansons". "J'ai beaucoup de mal à imaginer les concerts sans cet univers-là", conclut-il.

 
0 commentaire - Julien Doré joue au biker dans le film-clip de "Sublime & silence"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]