Jennifer Lopez et Bruce Springsteen s'insurgent contre le "Muslim Ban" de Trump

Jennifer Lopez et Bruce Springsteen s'insurgent contre le "Muslim Ban" de Trump©Agence - Bestimage, BestImage
A lire aussi

Clara Lemaire, publié le 1 février

Moins de deux semaines après l'élection de Donald Trump à la tête des États-Unis, son arrivée au pouvoir fait toujours autant débat. Plusieurs stars de la chanson n'hésitent pas à monter au créneau.

Il y a quelques jours, Rihanna prenait la plume sur les réseaux sociaux pour partager son dégoût pour le "Muslim Ban". Ce nouveau décret signé par Donald Trump interdisant l'accès aux États-Unis, pendant trois mois, aux ressortissants de sept pays musulmans (Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen). "Les nouvelles sont terribles. L'Amérique est en train de se détruire sous nos yeux. Quel porc immoral vous devez être pour mettre en oeuvre une telle merde !", avait-elle lâché sur Twitter ce dimanche 29 janvier. Rabrouée par l'excentrique Azealia Banks, elle n'est pourtant pas la seule à s'insurger contre les idées du nouveau Président. Jennifer Lopez et Bruce Springsteen se sont également joints au mouvement.

Jennifer Lopez vit dans "un cauchemar"

Elle-même d'origine portoricaine, immigrée dans le quartier du Bronx à New York alors qu'elle était encore enfant,Jennifer Lopez n'a pu s'empêcher d'exprimer sa colère. La chanteuse a tenu à réagir sur les réseaux sociaux, en postant sur Instagram une photo en noir et blanc prise durant une manifestation, et sur laquelle on peut voir une pancarte indiquant "We are all immigrants" ("Nous sommes tous des immigrés" en français). "Honnêtement, j'ai l'impression d'être dans un cauchemar en ce moment !! Dans un pays fondé par les immigrés, comment 'immigré' est-il devenu un gros mot !!!", a-t-elle écrit, suivi des hashtags #nobannowall (pas d'interdiction, pas de mur), #unitedwestand (nous sommes unis) #nomuslimban (pas de "Muslim ban") ou bien encore #loveistheanswer (l'amour est la réponse).

Bruce Sprinsteen, en guerre contre Trump

Alors qu'il avait annoncé il y a quelques jours vouloir rentrer "en résistance" contre Donald Trump, Bruce Springsteen, de son côté, a commencé sa campagne lors d'un concert en Australie ce lundi 30 janvier. Juste avant d'interpréter le titre American Land, le chanteur a pris le micro et a débuté un discours virulent à l'encontre du "Muslim Ban". "Aujourd'hui nous ajoutons nos voix aux milliers d'Américains qui protestent dans les aéroports, contre le Muslim Ban et la détention des étrangers et des réfugiés", a-t-il affirmé. Et d'ajouter : "L'Amérique est une nation d'immigrés, et nous trouvons cela anti-démocratique et fondamentalement anti-américain."

Ils rejoignent ainsi les nombreuses stars de la chanson à s'être déjà indignées contre Trump, telles que Miley Cyrus, qui depuis quelques jours semble avoir délaissé les selfies sur Instagram pour poster des messages contre le nouveau Président. Ou bien encore les Queens of the Stone Age qui ont qualifié l'homme politique de plusieurs adjectifs très imagés dans un post, concluant par une citation du philosophe irlandais Edmund Burke très à propos : "La seule chose nécessaire au triomphe du mal est que les hommes ne fassent rien."

 
1 commentaire - Jennifer Lopez et Bruce Springsteen s'insurgent contre le "Muslim Ban" de Trump
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]