Jennifer Lopez attaquée par la justice marocaine suite à un concert

Jennifer Lopez attaquée par la justice marocaine suite à un concert©Abaca
A lire aussi

Sébastien Jenvrin, publié le 8 juin

La chanteuse américaine est poursuivie par la justice marocaine pour "outrage à la pudeur" suite à son show donné le 29 mai à Rabat. Elle risque jusqu'à deux ans de prison.

Décidément, la liberté artistique est particulièrement malmenée ces temps-ci au Maroc. Après la polémique et la censure autour du film Much Loved (2015), sur la prostitution au Maroc, le gouvernement conservateur enfonce encore le clou en s'attaquant à Jennifer Lopez. Alors qu'elle ouvrait le festival Mawazine, le 29 mai dernier à Rabat, la chanteuse est aujourd'hui poursuivie par la justice marocaine en raison de sa performance scénique. La raison ? Le ministre marocain de la Communication, Mustapha El Khalfi, a jugé "inacceptable" et "contraire au droit de radiodiffusion" sa prestation diffusée sur la chaîne publique.

Selon le site marocain Medias24, la chanteuse est visée par une plainte pour avoir "dansé et chanté des chansons d'une bassesse et d'un mauvais goût indéniables, aves des gestes et des attitudes suggestives attentatoires à la pudeur et aux bonnes moeurs. Le tout en présence d'un public majoritairement composé de mineurs et mineures." Pour outrage à la pudeur, Jennifer Lopez pourrait écoper d'un mois à deux ans de prison, si la plainte devait aboutir (ce qui est peu probable). Le plaignant, resté anonyme, poursuit également le président de Maroc Cultures, organisateur du festival, pour complicité.

Le show donné par J-Lo n'était pourtant pas différent de ses prestations passées au Maroc, comportant son lot habituel de danses sexy mettant en avant son "booty" légendaire. Un autre concert de cette même édition du festival Mawazine a également fait parler de lui. Placebo a revendiqué sur scène son soutien à la cause gay, par l'intermédiaire son bassiste et guitariste Stefan Olsdal. Ce dernier ayant inscrit au feutre noir le numéro 489 barré sur son torse nu. Un message qui faisait allusion à l'article 489 qui condamne l'homosexualité au Maroc.

 
0 commentaire - Jennifer Lopez attaquée par la justice marocaine suite à un concert
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]